Rechercher sur ce blogue

lundi 25 mai 2020

Fin de règne pour le pirate aux 770 millions de données volées



Fin de règne pour le pirate aux 770 millions de données volées

Le Service de sécurité Ukrainien a identifié et arrêté le pirate informatique Sanix. Il s’était fait connaître, en 2019, avec les compilations de données volées additionnant 770 millions d’identifiants de connexion.

En 2019, le pirate Sanix avait a attiré l’attention des experts mondiaux de la cybersécurité en affichant sur un forum « underground » la vente d’une base de données contenant 773 millions d’adresses e-mail et 21 millions de mots de passe uniques. La presse parlait alors de « la plus grande gamme de données volées de l’histoire« . ZATAZ vous racontait une guéguerre entre anciens « collègues » pirates qui s’étaient volés des contenus pour en faire profit. Sanix vendait ses archives, 45 dollars comme je vous le montrais ici.

Les autorités ont saisi plus de 3 000$ … et les Mentos !

87 gigaoctets de mails et mots de passe qui s’additionnait à plusieurs autres compilations. Le pirate possédait au moins sept bases de données similaires de mots de passe volés, dont le montant total atteignait presque des téraoctets. Il s’agissait notamment de données personnelles, y compris financières, provenant de résidents de l’Union européenne et d’Amérique du Nord. Depuis, les bases de données et compilations se sont multipliées, certains pirates croisés par ZATAZ additionnent plusieurs téraoctets d’informations volées.

 

Les compilations étaient vendues 45 $ … dès 2018. – Source : zataz.com

Les services secrets Ukrainiens vont se pencher sur le cas de « Sanix » après des indiscrétions. Un résident de la région d’Ivano-Frankivsk (certains comprendront l’un de ses pseudos, NDR).

L’art de la guerre contre le cyber crime… montrer l’accès aux espaces de discussions privées 🙂

Lors de son arrestation, les cyber-spécialistes du SBU ont saisi des bases de données, des mots de passe dédiées aux boîtes de messagerie, des codes PIN pour des cartes bancaires, des portefeuilles électroniques de cryptomonnaies, des comptes PayPal, des informations sur des ordinateurs piratés pour une utilisation ultérieure pour organiser des attaques DDoS.

Voilà à quoi ressemble le quartier général d’un pirate ! A mille lieux d’une armée !

Lors des perquisitions de sa résidence, les forces de l’ordre ont confisqué du matériel informatique avec deux téraoctets d’informations volées, des téléphones avec des preuves d’activités illégales et de l’argent provenant de transactions illégales pour un montant de près de 190 mille hryvnias (plus de 3 000$ US). La « visite », ci-dessous, en vidéo.

C’est le second membre de ce « groupe » à être arrêté.  Il y a quelques jours, le pirate Azatej, a été arrêté en Pologne à la suite d’une opération orchestrée par Europol. La fin des ventes de données ? Malheureusement, non ! Sanix, Azatej, … ne sont qu’une petite goûte d’un business très fleurissant ! Ci-dessous, deux exemples de boutiques aux millions de données volées et à vendre ; ou encore cette boutique dédiée uniquement aux données de clients de sites de rencontres découvert par ZATAZ !


REF.:

Grayshift commercialise un nouvel outil qui craque les mots de passe des iPhone




Grayshift commercialise un nouvel outil qui craque les mots de passe des iPhone

Déjà connue pour son produit GrayKey, la société Grayshift a dévoilé un nouvel outil capable de donner accès aux codes de déverrouillage des iPhone.




Depuis quelques années, la société Grayshift fait parler d’elle, car ses activités se concentrent sur le développement d’appareils capables de pirater les iPhone.

L’entreprise américaine travaille principalement avec les forces de l’ordre américaines qui peuvent envoyer les smartphones de suspects pour accéder au contenu. En somme, elle fait ce qu’Apple refuse régulièrement aux autorités au nom de la défense des données personnelles de ses clients.

Un outil fonctionnel depuis environ un an

Le produit le plus populaire de Grayshift est un outil baptisé GrayKey, mais elle ne s’est pas arrêtée à ce dernier. En effet, NBC News a révélé que la société avait mis au point un autre logiciel capable de détecter les codes de déverrouillage des iPhone.

Plus concrètement, Hide UI est un logiciel espion qui peut s’installer sur les iPhone alors que ceux-ci sont verrouillés. Il est alors capable de suivre les traces de l’utilisateur et d’enregistrer le code de l’iPhone quand celui-ci le déverrouille.

Celui-ci ne fonctionne pas à distance, mais les autorités y trouveront logiquement leur avantage après la récupération du téléphone d’un suspect comme cela a pu être le cas dans d’anciennes affaires judiciaires.

Toutefois, l’outil Hide UI ne serait pas si nouveau, car il serait fonctionnel depuis environ un an, sans que les forces de l’ordre n’aient évoqué son existence ni les médias jusqu’ici.

De son côté, Apple a été en confrontation avec les autorités à ce sujet plusieurs fois, au point que la marque à la pomme a failli entrer en procès avec le FBI. Finalement, l’agence a trouvé un autre moyen d’accéder au contenu de l’iPhone —elle serait passée par un outil similaire à celui de Grayshift, mais proposé par la société Cellebrite. Plus récent, le FBI a fait de même avec le téléphone d’un autre suspect accusé de terrorisme.


REF.:

Comment activer le DNS-over-HTTPS (DoH) sous Firefox et Chrome / Brave



Comment activer le DNS-over-HTTPS (DoH) sous Firefox et Chrome / Brave

Hello la compagnie,

je ne sais pas si vous avez suivi, mais Mozilla vient d’activer en mode « Par défaut on s’en balek« , l’option DoH dans la dernière version de Firefox pour tous les Américains.

DoH, ça veut dire DNS over HTTPS, et ça permet de chiffrer le trafic DNS pour empêcher un tiers d’observer les requêtes DNS que vous générez.

Activer DoH sous Firefox

Si ça vous intéresse, dans Firefox, vous devrez aller dans le menu des options, et cliquer sur « Préférences ».

Ensuite, descendez tout en bas, dans la section paramètres réseaux et cliquez sur le bouton « Paramètres ».

Puis cochez la case « Activer le DNS via HTTPS ». Vous pouvez choisir le fournisseur de DNS sécurisé (Cloudflare ou Nextcloud) ou spécifier le vôtre. Si vous cherchez une liste fiable de fournisseurs DNS over HTTPS (DoH), je vous en ai compilé plusieurs ici.

Puis faites OK.

Et voilà. Ensuite, rendez-vous sur cette page de test pour valider que tout fonctionne.

Et si la section Encrypted SNI est rouge, voici un article qui explique comment activer la fonctionnalité de chiffrement SNI.

Activer DoH sous Chrome / Brave

Pour cela, entrez la ligne suivante dans le champs d’adresse du navigateur :

chrome://flags/

Cherchez ensuite quelque chose qui s’appelle Secure DNS ou DNS over HTTPS et activez l’option

Pensez ensuite à configurer votre réseau Windows / Linux ou macOS pour utiliser des DNS compatibles DoH comme ceux de Cloudflare : 1.1.1.1. Mais si, vous savez, ici dans Windows (c’est pour vous rafraichir la mémoire) :

Puis allez sur ce site pour valider que tout fonctionne pour vous.

Et voilà !


Attention, chaque URL que vous voyez ci-dessous doit être renseigné dans la les paramètres fournisseurs DoH de votre navigateur. Il ne s’agit pas d’URL consultables avec un navigateur. Pour savoir comment ajouter ce paramètre, consultez cet article.

Voici une liste non-exhaustive mais si vous en voyez d’autres qui sont majeurs, n’hésitez pas à me le signaler, j’en rajouterai.

Il existe aussi une grosse liste détaillée ici mais il y a des DNS tenus par des particuliers donc je ne vous l’ai pas mise.

Notez que les navigateurs compatibles DoH sont pour le moment Firefox, Chrome et ses dérivés et des outils comme Bromite, Curl, OkHttp ou encore curl-doh.

Amusez-vous bien !


REF.:

jeudi 21 mai 2020

Intel et Tile veulent intégrer un tracker de position dans votre prochain PC portable

Intel et Tile veulent intégrer un tracker de position dans votre prochain PC portable

REF.: Nathan Le Gohlisse


Libellés: Bluetooth,localiser,intel,vol,



Dévoilé en début d'année à l'occasion du CES 2020, le HP Elite Dragonfly 2 arborait en option une puce signée Tile pour localiser facilement l'ultrabook en cas de perte ou de vol. Une nouveauté qui pourrait se faire plus fréquente sur le marché alors que Tile a annoncé le début d'une collaboration avec Intel dans cette perspective.

Potentiellement utile pour les voyageurs un brin têtes en l'air (même si un ordinateur s'égare moins souvent que des clés), la localisation à l'aide d'un tracker Bluetooth pourrait être plus répandue sur PC portable dans les prochains mois. L'Américain Tile, spécialisé dans les accessoires de tracking, s'est en effet associé avec Intel pour permettre aux fabricants d'ordinateurs portables d'intégrer plus facilement une technologie de localisation à leurs appareils.

Un système de localisation intrinsèquement lié au smartphone

Le fonctionnement de ce tracker est simple. Basé sur le Bluetooth, il est capable de transmettre la dernière position connue d'un ordinateur portable, mais lorsque ce dernier était encore à proximité de votre smartphone, précise InpactHardware.

Tile veut toutefois enrichir un peu le concept en envoyant à l’utilisateur une alerte quand les échanges entre le tracker et le mobile sont coupés. Une manière de vous rappeler à l'ordre si d'aventure vous oubliez de prendre avec vous votre ordinateur en quittant une chambre d'hôtel, par exemple.

Le groupe travaille en outre à une fonction qui mettrait à contribution, mais de manière anonyme, les personnes à proximité ayant un tracker Tile (accroché à leurs clés, à un sac à dos….). La marque compte ici sur son écosystème déjà en place pour permettre de retrouver plus facilement un ordinateur perdu, volé ou oublié.

Intel et Tile en discussion avec les fabricants de PC

Si le projet a de l'avenir, c'est avant tout parce qu'il est soutenu par Intel et que la force de frappe du fondeur californien auprès des constructeurs OEM pourrait effectivement aboutir à quelque chose.

« Les équipes de Tile et d'Intel travaillent déjà en étroite collaboration avec les fabricants de PC afin de déterminer la meilleure expérience pour leurs clients », explique notamment Tile dans son communiqué.

On ignore pour le reste quels sont les détails concrets de cette future intégration de trackers Bluetooth à certains laptops. Tout juste sait-on qu'ils ne pourront fonctionner que lorsque le PC est allumé ou en veille. Si la chose se confirme, cette fonctionnalité pourrait par conséquent être très dispensable dans le cas d'un ordinateur oublié quelque part… mais tout simplement éteint.

Source. : InpactHardware /Tile

mercredi 13 mai 2020

Que s’est-il passé avant le Big Bang ? Une nouvelle théorie émerge


Que s’est-il passé avant le Big Bang ? Une nouvelle théorie émerge

Bien que la théorie du Big Bang soit communément admise, les premiers instants de l’Univers restent un mystère. Parmi les modèles qui les expliquent, le Big Bounce et la théorie des cordes sont remis au goût du jour par deux physiciens canadiens.

En 1929, les observations de l’astronome américain Edwin Hubble ont montré que l’univers est en expansion. L’Univers serait donc issu d’une dilatation rapide de matière chaude qui aurait donné naissance aux atomes, aux étoiles et aux galaxies dans ce qu’on décrit souvent comme une explosion.

Ce grand boom primordial peut être vu comme l’origine de toute chose, mais il laisse également la place à d’autres modèles. Plutôt qu’un évènement fondateur, il pourrait s’agir de l’étape d’un cycle, le Big Bounce. L’univers se dilaterait jusqu’à une certaine limite avant de se contracter dans un Big Crunch pour produire un nouveau Big Bang. Reste encore à le prouver.


L’observation du fond diffus cosmologique tend à prouver le Big Bang. Ce rayonnement électromagnétique fossile des premières « heures » de l’univers montre qu’il a été à la fois beaucoup plus chaud, dense et petit. Bien que les astrophysiciens s’accordent sur ce point, il leur manque encore une pièce essentielle pour compléter le tableau : expliquer les premiers instants de l’Univers. L’idée d’une singularité d’une densité infinie semble impossible à concevoir, et bien avant d’y parvenir, les modèles physiques qui mêlent relativité générale et physique des particules ne tardent pas à s’effondrer. Nos outils actuels ne sont tout simplement pas assez bons. Il nous faut un nouveau modèle capable de combiner la gravité avec les autres forces dans les conditions extrêmes des premiers instants de l’Univers.

Des astronomes découvrent des astéroïdes interstellaires cachés dans notre système solaire

La théorie des cordes, une théorie du « tout » pour expliquer le Big Bounce

La théorie des cordes prétend être un modèle physique capable de gérer la gravité et les autres forces à des niveaux d’énergie ultra élevés. Sa mise en œuvre pour expliquer le Big Bounce s’est néanmoins heurtée à un principe majeur en science : les observations doivent correspondre à la théorie. L’observation du fond diffus cosmologique permet de remonter jusqu’à 380 000 ans après le Big Bang. Quel que soit le modèle qu’on souhaite valider, il doit donner une image rémanente de l’Univers identique à celle qu’on observe. Or la théorie des cordes n’y parvenait pas. 

Les physiciens Robert Brandenberger et Ziwei Wang de l’Université McGill au Canada viennent de publier un article qui tend à valider un modèle cyclique basé sur la théorie des cordes. Les deux scientifiques sont parvenus à obtenir un résultat cohérent en exploitant de nouvelles opportunités grâce aux mathématiques. Si le modèle est désormais satisfaisant, rien ne permet de dire qu’il correspond à la réalité. L’univers pourrait tout aussi bien avoir un début et une fin comme le prévoit le Big Rip ou Grande déchirure qui prévoit une dilatation de plus en plus violente de l’Univers jusqu’à la disparition des atomes.

Une étoile dansant autour d’un trou noir valide la théorie de la relativité d’Einstein

Source. : Live Science



lundi 11 mai 2020

Le Wi-Fi 6 GHz arrive bientôt

Le Wi-Fi obtient sa plus grande mise à niveau en 20 ans


Le Wi-Fi 6 GHz arrive bientôt



Étiquettes: wifi,WIFI 6,




Dans quelques mois, il y aura beaucoup plus de Wi-Fi pour faire le tour. La Federal Communications Commission a voté aujourd'hui pour ouvrir une parcelle de spectre dans la bande 6 GHz pour une utilisation sans licence - le même feu vert réglementaire qui permet à votre routeur de diffuser sur les bandes 2,4 GHz et 5 GHz. Cela signifie qu'il y a maintenant plus d'ondes ouvertes - beaucoup plus - que les routeurs peuvent utiliser pour diffuser des signaux Wi-Fi. Une fois que le nouveau spectre sera officiellement ouvert aux entreprises plus tard cette année, cela devrait se traduire par des connexions plus rapides et plus fiables à partir de la prochaine génération d'appareils.

C'est le plus grand ajout de spectre depuis que la FCC a ouvert la voie au Wi-Fi en 1989, c'est donc une affaire énorme. Le nouveau spectre quadruple fondamentalement la quantité d'espace disponible pour les routeurs et autres appareils, ce qui signifie beaucoup plus de bande passante et beaucoup moins d'interférences pour tout appareil qui peut en profiter.

"Il s'agit de la décision la plus monumentale concernant le spectre Wi-Fi de son histoire, au cours des 20 dernières années", Kevin Robinson, responsable marketing de la Wi-Fi Alliance, un groupe soutenu par l'industrie qui supervise la mise en œuvre de Wi -Fi, a déclaré avant le vote.

Les appareils devraient commencer à prendre en charge le Wi-Fi 6 GHz d'ici la fin de 2020, de sorte que sa mise en œuvre n'est pas loin. À son arrivée, attendez-vous à le voir sous la marque «Wi-Fi 6E».

Voici ce que nous savons jusqu'à présent à quoi nous attendre.
Comment cela va-t-il réparer mon mauvais Wi-Fi?

Si vous avez déjà eu des problèmes de connexion à votre réseau Wi-Fi, il y a de fortes chances que le problème soit la congestion du spectre. Chaque fois que vous avez trop d'appareils essayant de vous connecter sur la même bande de fréquences, certains appareils commenceront à tomber. Donc, si vous voyez une longue liste de réseaux Wi-Fi à proximité dans votre région, cela peut expliquer pourquoi votre connexion devient plus lente et moins fiable. Il y a tout simplement trop de signaux concurrents pour que votre ordinateur puisse passer.
"L'espoir est que les gains de performances à 6 GHz dureront, même s'ils sont plus largement utilisés"

Le Wi-Fi 6 GHz peut grandement contribuer à résoudre ce problème. Il offre non seulement une nouvelle bande d'ondes pour les routeurs à utiliser, mais une bande spacieuse qui ne nécessite pas de signaux qui se chevauchent comme sur certains canaux Wi-Fi actuels. Le nouveau spectre a suffisamment de place pour que jusqu'à sept flux Wi-Fi de capacité maximale soient tous diffusés simultanément et n'interfèrent pas les uns avec les autres - le tout sans utiliser l'un des spectres précédemment disponibles.

Pour être un peu plus précis, la FCC ouvre 1 200 MHz de spectre dans la bande des 6 GHz. Au cours des deux dernières décennies, le Wi-Fi a fonctionné avec environ 400 MHz de spectre, et tous les canaux disponibles ont dû être divisés dans cet espace limité. Les canaux sur la bande 6 GHz devraient avoir une taille de 160 MHz chacun. Seuls deux canaux de cette taille pouvaient entrer dans l'espace aérien actuellement disponible.
Qu'est-ce que le Wi-Fi 6 GHz?

Le Wi-Fi fonctionne en diffusant sur des ondes qui sont ouvertes à tous. Aujourd'hui, il fonctionne sur deux bandes: 2,4 GHz et 5 GHz. Maintenant, nous ajoutons une troisième bande, 6 GHz.
"Quadrupler l'espace disponible pour le Wi-Fi traditionnel"

Les chiffres font la différence (2,4 GHz voyagent plus loin, mais 6 GHz fournissent des données plus rapidement), mais ce qui compte vraiment, ce ne sont pas les fréquences spécifiques utilisées, mais la taille d'une bande d'ondes disponibles. Et c'est pourquoi la fréquence 6 GHz est particulièrement intéressante: cette nouvelle bande quadruple l'espace total disponible pour le Wi-Fi traditionnel.

À un niveau immédiat, cela signifie que si vous êtes la première personne dans votre immeuble à obtenir un routeur à 6 GHz, vous allez vivre grand en ce qui concerne la connectivité, car personne ne sera en concurrence avec vous. Mais même une fois que les routeurs à 6 GHz deviendront plus courants dans plusieurs années, l'espoir est que le spectre plus spacieux permettra aux signaux de rester plus rapides et plus forts que ceux que nous utilisons aujourd'hui. "Nous ne serons pas dans la même position que nous sommes aujourd'hui dans cinq ans", a déclaré Robinson.
Cela rendra-t-il le Wi-Fi plus rapide? Sorte de

Techniquement, le Wi-Fi 6 GHz a la même vitesse de pointe théorique que le Wi-Fi 5 GHz: 9,6 Gbit / s, le maximum offert par la norme Wi-Fi 6, la version actuelle du Wi-Fi.

Vous n'obtiendrez toujours pas cette vitesse dans la vraie vie, mais les nouvelles ondes devraient aider à augmenter votre vitesse. En effet, le spectre limité disponible à 5 GHz signifie que les signaux Wi-Fi ne sont souvent pas aussi importants qu'ils pourraient l'être. À 6 GHz, il est supposé que les routeurs diffuseront à la taille de canal maximale autorisée actuelle, ce qui signifie une connexion plus rapide.

Les connexions Wi-Fi aux smartphones pourraient atteindre 1 à 2 Gbit / s sur ces nouveaux réseaux, a déclaré Robinson. Ce sont les types de vitesses attendues de la 5G à ondes millimétriques, qui a jusqu'à présent une disponibilité très limitée. Bien sûr, vos vitesses seront toujours limitées par ce que propose votre fournisseur d'accès à Internet à domicile, mais c'est un énorme bond en avant potentiel.

en relation
Wi-Fi 6: est-ce vraiment beaucoup plus rapide?
Quand puis-je m'attendre à des appareils Wi-Fi 6 dans les magasins?

La première vague d'appareils utilisant le Wi-Fi 6 GHz est attendue au dernier trimestre 2020, selon Robinson.

Tout ce que vous devez savoir sur USB 4



Tout ce que vous devez savoir sur USB 4


Étiquettes: USB 4, thunderbolt,thunderbolt 3,



L'USB 4 - ou USB4, comme il est officiellement de marque - est à l'horizon technologique, et comme WiFi 6E ou mobile 5G, vous avez probablement beaucoup de questions sur ce que la nouvelle norme USB signifie pour vos nombreux appareils. Jetons donc un coup d'œil à tout ce que nous savons sur le futur USB4.
C’est une mise à niveau importante de la vitesse et de la bande passante

L'USB4 est censé être deux fois plus rapide que la norme USB 3.2 actuelle (20 Gbit / s), ce qui signifie qu'il prend en charge des vitesses allant jusqu'à 40 Gbit / s dans la plupart des cas. (Vos vitesses réelles varieront évidemment en fonction des appareils que vous utilisez.)

Les câbles USB utilisent deux «voies» pour envoyer et recevoir des signaux des appareils connectés. Cependant, certains appareils pourront remplacer un câble USB4 par une livraison unidirectionnelle. Par exemple, le «mode Alt» de DisplayPort 2.0 augmentera la bande passante du signal disponible à 80 Gbit / s, suffisamment élevée pour prendre en charge les moniteurs vidéo HDR 8K et d'autres appareils à haute vitesse via USB4. La livraison à deux voies signifie également que certains appareils USB4 prendront en charge Intel et la norme Thunderbolt 3 d'Apple, bien que cela dépende des fabricants.

En parlant d'allocations de bande passante plus importantes, USB4 prend également en charge la norme de charge USB PD, ce qui signifie que vos smartphones et autres appareils pourront charger beaucoup plus rapidement via USB4 - à condition qu'ils soient conçus pour prendre en charge une charge rapide, c'est-à-dire.

Les périphériques USB4 peuvent prendre en charge trois vitesses maximales: 10 Gbit / s, 20 Gbit / s et 40 Gbit / s. En d'autres termes, assurez-vous de numériser les spécifications d'un appareil pour avoir une idée de ses vitesses maximales prises en charge, si c'est ce qui est le plus important pour vous lorsque vous achetez, par exemple, un nouvel ordinateur portable (ou hub).

Et il y a une autre fonctionnalité liée à la vitesse qui met vraiment la plume dans le capuchon d'USB4, comme le décrit Tom’s Hardware:

    Une grande partie de la spécification USB 4 est la possibilité d'ajuster dynamiquement la quantité de ressources disponibles lorsque vous envoyez à la fois de la vidéo et des données via la même connexion. Supposons donc que vous disposiez d'un port USB 4 avec un maximum de 40 Gbit / s et que vous produisiez sur un moniteur 4K tout en copiant une tonne de fichiers à partir d'un SSD externe. Et précisons que le flux vidéo nécessite environ 12,5 Gbit / s. Dans ce cas, USB 4 allouerait les 27,5 Mbps restants à votre lecteur de sauvegarde.

USB4 sera rétrocompatible

Les câbles USB4 utiliseront des connecteurs de type C, qui est le port plat et arrondi que l'on trouve sur la plupart des smartphones et ordinateurs portables de nos jours.

Vous devriez pouvoir brancher un câble USB4 sur à peu près n'importe quel port USB de type C, mais il ne fonctionnera pas toujours de la même manière. Par exemple, un câble USB4 connaîtra une baisse de vitesse lorsqu'il est branché sur un ancien port, tandis que les anciens câbles USB de type C branchés sur le port USB4B 4.0 utiliseront leur vitesse de transfert la plus élevée possible par défaut (mais ne peuvent pas atteindre les mêmes vitesses comme un câble USB4).

De même, vous aurez peut-être besoin d'un adaptateur pour utiliser des câbles USB4 avec des ports USB de type A, que vous voyez généralement sur les PC.
Pourquoi «USB4?»

Selon le PDG d'USB Promoter Group, Brad Saunders, la marque «USB4» a été choisie pour éviter toute confusion causée par les mises à niveau incrémentielles des normes USB précédentes, à savoir «USB 3.1» et «USB 3.2». Il est également possible que l'USB4 soit renommé, ou que d'autres mises à niveau - ce qui aurait autrement été «USB 4.1», par exemple - verront des différences de dénomination plus définitives bien qu'elles soient toujours techniquement «USB4».
Quand USB4 apparaîtra-t-il?

Les premiers câbles et appareils USB4 devraient arriver vers la fin de 2020, mais 2021 est probablement plus probable à ce stade. Cela tient en partie au fait que l'USB4 coûtera plus cher que les anciens types d'USB à fabriquer. Et nous sommes en quelque sorte au milieu d'un arrêt / lenteur / enfer de la fabrication mondiale, ce qui n'aide pas du tout à accélérer le lancement d'USB4.


jeudi 7 mai 2020

iPhone SE 2020 : date de sortie, prix, caractéristiques



iPhone SE 2020,
 
 
 
 

iPhone SE 2020 : date de sortie, prix, caractéristiques

par Edouard le Ricque,
 
 
Le nouvel iPhone SE 2020 offre la puissance d’un processeur A13 Bionic dans un design compact et pour un prix tout à fait abordable.
Le remplaçant de l’iPhone SE est enfin là et il possède tous les ingrédients pour devenir un des meilleurs smartphones de son segment tarifaire, tout spécialement pour ceux qui apprécient les petites diagonales. Côté nom, Apple n’a pas fait compliqué. Exit l’iPhone 9 ou l’iPhone SE 2. On se contente d’iPhone SE. Pour plus de commodité et ne pas le confondre avec son aîné sorti en 2016, on lui préfèrera l’appellation iPhone SE 2020.
 Débutant à 489 €, le nouvel iPhone SE remplace l’iPhone 8 dans la gamme d’Apple. Il intègre la meilleure puce du constructeur, à savoir l’A13 Bionic, un écran Retina de 4,7 pouces, un bouton TouchID et un système de charge sans fil. Et bien qu’il n’ait qu’un seul capteur pour chacune de ses faces, ils sont boostés par l’intelligence artificielle d’Apple afin d’autoriser la prise de portraits, par exemple. On retrouve ici le concept déjà exploré avec brio par Google sur ses Pixel 3 et 3a.
L’iPhone SE 2020 n’est pas dénué de compromis. Pour un prix serré, il faut couper dans le dur. Ainsi, il n’y a pas de FaceID, pas de chargeur rapide inclus et pas de mode nuit pour l’appareil photo. Mais malgré tout, il se présente comme un digne héritier de l’iPhone SE, adoptant la même philosophie : des composants performants et à jour enfermés dans un châssis en fin de vie.
Android, iOS : quels sont les 10 meilleurs smartphones à acheter en 2020 ?

iPhone SE 2020 : quelle date de sortie ? Quel est son prix ?

L’iPhone SE 2020 sera disponible dès le 17 avril. Son prix débutera à partir de 489 €, ou 399 $ outre-Atlantique, soit l’estimation déjà évoquée et qui correspond au prix de lancement du premier iPhone SE en 2016.
À ce prix, on a un modèle pourvu de 64 Go de stockage. Pour 128 Go, il faut rallonger de 50 €. La version 256 Go est quant à elle affichée à 659 €. D’entrée de jeu, on conseillera plus vivement l’iPhone SE 128 Go qui présente le meilleur rapport stockage/prix.

Design : de quel iPhone s’inspire l’iPhone SE 2020 ?

Le nouvel iPhone SE offre un visuel familier. Il a en effet été élaboré sur la base de l’iPhone 8 et possède ainsi une même dalle de 4,7 pouces, comme on avait pu le voir dans de récentes indiscrétions. Un choix logique quand on sait qu’il vient remplacer ce modèle dans la gamme 2020 d’Apple. La coque est faite d’aluminium et de verre. Un bouton TouchID se glisse sous l’écran, comme à l’accoutumée sur les anciens modèles. En revanche, aucun iPhone SE XL n’a été présenté, contrairement à ce qu’on avait pu lire.
 L’iPhone SE 2020 est disponible en trois coloris : noir, blanc et rouge (Product Red)? Une finition soignée y est apportée. Apple précise que sept couches de peinture sont appliquées pour une plus grande justesse colorimétrique.
Dernier point concernant le design, et non des moindres, l’iPhone SE 2020 est certifié IP67. À ce titre, il résiste à l’immersion dans un mètre d’eau durant 30 minutes et plus largement à l’introduction de poussière également.

Quel écran utilise l’iPhone SE 2020 ?

C’est une dalle de 4,7 pouces qui orne ce nouvel iPhone. Elle est équipée de la technologie True Tone qui règle automatiquement les blancs pour un rendu plus naturel en toute circonstance. La définition de cette dalle Retina est de 1334 x 750 pixels. Ce n’est pas du Full HD, mais elle supporte le Dolby Vision et le HDR 10.
 
Aucun 3DTouch sur cette dalle. Cette fonction reste l’apanage de l’iPhone 8. À la place, Apple utilise un retour haptique, similaire sans doute à ce que l’on peut rencontrer chez la concurrence Android, OnePlus 8 et Pixel 4 en tête.

iPhone SE 2020 : un seul capteur photo, l’A13 Bionic fait le reste

Apple ne se contente pas de recycler la partie photo de l’iPhone 8. Le nouvel iPhone SE gagne ainsi un capteur de 12 mégapixels ouvrant à f/1.8, très semblable à celui de l’iPhone XR. Apple affirme que c’est son meilleur monocapteur jamais créé. Il est ici largement appuyé par le processeur A13 Bionic qui lui apporte son réseau de neurones. Un gain de calculs que l’on n’aura jamais sur un iPhone 8 ou un iPhone XR, pourtant plus onéreux.
 

Apple met l’accent sur son mode Portrait. Avec l’unique capteur de l’iPhone SE, il offre six effets de lumières pour corriger l’éclairage et un flou d’arrière-plan réglable à volonté avant ou après la prise de vue. D’autres fonctions s’ajoutent comme le Smart HDR qui corrige un contre-jour, une stabilisation optique, une balance des blancs automatique et un autofocus trois fois plus rapide que l’iPhone SE originel.

De 7 mégapixels, le capteur photo avant peut également saisir des portraits avec le même effet bokeh, et ce, grâce à une technologie qui calcule une estimation de la profondeur. Côté vidéo, l’iPhone SE 2020 peut filmer en 4K à 60 images par seconde avec une stabilisation optique.
Malgré tout ce panégyrique, une fonction manque cruellement à l’appel : le mode nuit. Voilà une des concessions endurées par l’iPhone SE 2020. Apple promet de bons résultats en basse luminosité, mais on peut craindre que ce ne soit pas suffisant pour des scènes trop sombres.

L’iPhone SE 2020 est 40% plus puissant que l’iPhone 8

Le processeur le plus cher d’Apple dans son smartphone le plus abordable. Une conception toute particulière qui avait déjà régalé les possesseurs du premier iPhone SE. Avec l’A13 Bionic, ce nouvel iPhone entre dans la cour des grands de plain-pied. Si cette puce autorise des prouesses photographiques avec un seul capteur, elle offre aussi une puissance brute 2,4x supérieure à celle de l’A9 qui équipait l’iPhone SE. De plus, elle est 40% plus rapide que l’A11 Bionic de l’iPhone 8 qui se conjugue désormais au passé.

L’A13 Bionic offrira très certainement des performances incroyables, surtout graphiquement, compte tenu de la faible définition de la dalle. Navigation et multitâches devraient aussi en profiter, tout comme les applications de réalité augmentée.

Quelle autonomie pour l’iPhone SE 2020 ?

Apple promet une même autonomie qu’avec l’iPhone 8, soit 12 heures d’utilisation en navigation Internet. Il supporte la recharge sans fil ainsi que la charge rapide à 18 Watts. Celle-ci est opérationnelle avec un bloc secteur à acheter séparément. Celui fourni dans la boîte ne dépasse pas les 5 Watts.
Source. : Apple