Rechercher sur ce blogue

lundi 19 janvier 2015

Hackers: Anonymous veut interdire la destruction de campements d'itinérants a Montréal

Anonymous s’attaque au Service de police de la Ville de Montréal



MONTRÉAL – Le site internet du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été attaqué par la branche québécoise du collectif Anonymous le 12 janvier dernier, dans une vague de protestations contre le démantèlement d’un campement de personnes itinérantes au square Viger.
Les pirates informatiques avaient récemment fait parler d’eux en lançant une vaste opération pour s’attaquer à des sites web jihadistes, en appui à Charlie Hebdo et à la liberté d’expression.
L’attaque contre le SPVM a eu lieu en soirée lundi dernier et a causé un ralentissement du site web, qui a été inaccessible pendant un certain temps. Selon ce qu’il a été possible de confirmer avec le SPVM, aucune donnée personnelle et confidentielle n’a été affectée.
Occupation avortée
Selon un membre d’Anonymous joint par courriel par 24 Heures, l’attaque informatique a été lancée pour inciter le SPVM à ne pas mettre fin à une occupation du square Viger.
Le regroupement d’activistes anonymes avait publié une vidéo appelant à occuper le square Viger, le 11 janvier dernier, en réaction au nettoyage avec des tracteurs d’un campement de personnes itinérantes le 7 janvier. La Ville voulait de son côté inciter les personnes itinérantes à s’héberger à l’intérieur et elle a démantelé le campement devant leur refus de se déplacer, assistée par le SPVM.
Selon le membre d’Anonymous, les occupants sont arrivés le dimanche, mais le lundi, deux agents leur ont demandé de quitter.
«Durant cette échange, nos militants ont été informés que tous les campeurs du square Viger seraient évincés de force après le coucher du soleil, a-t-il affirmé. Dans un effort pour convaincre le SPVM que cette décision ne serait pas sage, nous avons immédiatement lancé une campagne de bombardements par téléphones et courriels, et nous avons rendu leur site web non fonctionnel».
Les occupants ont toutefois fini par quitter, car leur nombre était insuffisant, selon le représentant. Il a ajouté que le regroupement est actuellement en train de planifier d’occuper à nouveau le square, avec plus de personnes cette fois.
Anonymous demande à la Ville de Montréal de créer un moratoire du 1er décembre jusqu’au 1er mars interdisant la destruction de campements itinérants.

Source.:

Aucun commentaire: