Rechercher sur ce blogue

mardi 18 août 2015

Windows 10 arrive ,allez up Tous sur Linux Mint (ça goûte la menthe)!

Marre de l'espionnage de Windows 10 ? Passez sur Linux !

Avis d'expert : Si malgré la possibilité de bloquer la collecte de données personnelles, vous jugez Windows 10 toujours trop indiscret(c'est devenu un OS Hybride orienté bureau/cloud), alors il est temps d'envisager une alternative : le bureau Linux, et notamment Linux Mint 17.2 avec l'interface Cinnamon.

Vous pouvez essayer de désactiver la collecte et le partage de données dans Windows 10, mais, mauvaise nouvelle, l'OS continuera de partager malgré tout certaines de vos données. Il reste néanmoins une solution : migrer sur Linux.
Linux Mint offre une interface comparable à celle de Windows, mais sans présenter les mêmes inconvénients en termes de collecte de données personnelles. La distribution peut par conséquent constituer une alternative sérieuse.

Pas de fuites de données persos sur Linux

Car avec Windows 10, si vous pouvez en grande partie stopper le partage de données, le paramétrage ne peut pas toujours être complet. Cortana, l'assistant personnel de Windows 10, par exemple, partagera toujours des données avec Microsoft, même lorsqu'il est désactivé.
Si vous utilisez Cortana, vous partagerez ainsi vos frappes clavier et commandes vocales avec Microsoft. Cela doit permettre à Cortana et à d'autres applications Microsoft de fonctionner de façon optimale. Mais si votre première préoccupation est la confidentialité, tirez un trait sur Cortana.
Il y a un autre problème. Voyez-vous, Windows 10 ne fonctionne pas comme un OS poste de travail Windows classique. Windows 10 est un OS hybride bureau/cloud. Et pour délivrer toutes ses fonctionnalités, Windows 10 doit exploiter différentes données, et pas seulement celles collectées par Cortana. Edge et Bing aussi exploitent des données.
Que pouvez-vous faire alors ? Android, Chrome OS, iOS et Macs OS X, à des degrés divers, partagent des données avec l'éditeur de la plateforme, en raison notamment de liens avec des services Cloud, embarqués dans l'OS.
Alors si cette situation s'apparente pour vous à une atteinte intolérable à votre confidentialité, le mieux est de conserver votre ancien système exploitation, comme Windows 7, ou alors de passer sur Linux. Mais Windows 7 ne bénéficiera pas éternellement d'un support - le support étendu est prolongé jusqu'en 2020 néanmoins.
Pour les utilisateurs Windows, je pense que Linux Mint 17.2 avec l'interface Cinnamon représente le meilleur choix.
Mint ressemble et fonctionne déjà à la manière d'un Windows XP/7, donc rien à craindre. Le bureau Linux ne requiert pas de maîtriser la ligne de commande, tout comme il est possible d'utiliser Windows sans être un expert de PowerShell.

Comment faire pour les applis Windows ? 

Pas de doute, d'autres préoccupations peuvent se poser concernant le passage à Linux. Passons-les en revue.
D'abord, l'installation de Mint. Elle s'effectue simplement. Téléchargez la dernière version de l'OS. Ensuite, copiez l'image ISO sur une clé USB comprenant Pendrive Linux Universal USB Installer. Vous pouvez aussi essayer Mint via une clé USB sans avoir à l'installer, simplement en démarrant depuis le support USB.
Si cette découverte de l'OS vous satisfait, double-cliquez sur l'icône Mint d'installation et passez à l'étape suivante. Rien ne vous oblige à écraser Windows et vous pouvez ainsi opter pour un dual boot. Votre seule décision consistera à déterminer l'espace disque à allouer à Mint. 8 Go seront amplement suffisants.
Il est également possible d'acheter un ordinateur avec Mint préinstallé. Des vendeurs comme FitPC et ZaReason commercialisent des PC sous Mint.
La question de l'OS réglée, reste la partie applicative. De nombreuses applications Windows courantes ne fonctionnent pas sur Linux, par exemple Outlook, Quicken, Office, Internet Explorer… Heureusement, il existe de multiples bonnes alternatives à ces logiciels comme Evolution, GnuCash, LibreOffice, Chrome et Firefox.
Mint, comme la plupart des distributions Linux, est livré avec nombre de ces applications préinstallées. Si vous souhaitez installer d'autres programmes, rien de plus simple grâce au Software Manager de Mint.
Si vous avez impérativement besoin d'un logiciel Windows, le Cloud peut être une solution, avec Office 365 en remplacement d'Office, par exemple. Se posera toutefois alors de nouveau la question de la confidentialité des données. Autre solution : installer des outils Windows sur Linux grâce à Crossover de CodeWeavers ou exécuter une instance Windows via une machine virtuelle VirtualBox.
S'il y a un logiciel que vous n'aurez pas à installer sur Mint, c'est un antivirus. Si la sécurité n'est pas infaillible sur Linux, comme sur aucun OS d'ailleurs, les virus sur le bureau Linux ne constituent cependant pas un problème.
Besoin de support sur Linux ? Des entreprises comme Pantek fournissent du support aux entreprises. Les particuliers peuvent eux se tourner vers les forums Mint ou des sites d'aide plus généraux, dont LinuxQuestions.
Voilà à peu près tout ce qu'il y a à faire pour passer sous Linux et Mint. Vous découvrirez que Mint et ses applications ressemblent et fonctionnent plutôt comme un Windows XP/7. Avec un bureau Linux conventionnel, contrairement à la plupart des OS "modernes" comme Windows 10, vous ne partagerez pas vos secrets avec leurs éditeurs.


Source.:

Aucun commentaire: