Rechercher sur ce blogue

lundi 16 novembre 2015

Congo : comment 6 millions de morts peuvent-ils être placés sous silence médiatique ?





Il y a 6 semaines paraissait sur un blogue un article visant à rappeler un autre drame catastrophique dont tout le monde s’est lassé d’entendre parler, semble-t-il, à commencer par les médias qui portent une écrasante responsabilité face à ce désintéressement dans les pays occidentaux, car sans couverture médiatique convenable et soutenue, une crise humanitaire comme celle du Congo, aussi apocalyptique soit-elle, n’existe pas dans la « conscience » de la communauté internationale. Le titre de cet article résume à lui seul une bonne partie du problème.
Congo : comment 6 millions de morts peuvent-ils être placés sous silence médiatique ?
http://bit.ly/1QFNMra
En le lisant, on comprend que les minéraux produits par ce pays, d’où provient notamment 80% de la production mondiale du coltan, essentiel à la fabrication de nos smartphones et tablettes intelligentes, donnent lieu à une exploitation sans vergogne par les grandes entreprises multinationales, qui ferment les yeux sur les conditions horribles et inhumaines dans lesquelles le coltan est arraché des entrailles de ce coin de planète pour le bénéfice de dizaines de milices sanguinaires qui ravagent ce pays sans que personne de haut placé ne semble vraiment s’en offusquer et sans que les milliards d’utilisateurs de smartphones ne connaissent ou ne s’intéressent vraiment aux drames insoutenables et aux fleuves de sang dissimulés derrière la façade rutilante des entreprises qui lui vendent leurs gadgets chéris. Comme trop souvent on ne prend pas le temps d’explorer le contenu des articles mis en liens sur Facebook, je vous propose ci-après la lecture de la fin de cet article. De plus, je vous invite à découvrir, à la suite de cet extrait, une SOLUTION avantageuse afin que chacun dispose d'un moyen simple pour cesser d’aggraver le PROBLÈME, soit le Fairphone (téléphone équitable) désormais disponible dans sa 2e version améliorée.
Bonne lecture, bonnes prises de conscience et… bonnes décisions solidaires et éclairées !
Jean
http://ow.ly/cX9xB
PS Une vidéo produite en 2011 est incluse dans cet article. Je ne saurais trop vous recommander de prendre les 26 minutes nécessaires pour la regarder. Tout y est clairement expliqué. Certains passages sont extrêmement bouleversants...
https://youtu.be/NMtgHzXZnIg
Le Conflit au Congo : La Vérité Dévoilée explore le rôle joué par les Etats-Unis et leurs alliés rwandais et ougandais dans le déclenchement de la plus grande crise humanitaire à l'aube du 21ème siècle.
Supporter la réalisation du film: http://congojustice.org/take-action/
Facebook: http://www.facebook.com/CrisisInTheCongo
Twitter: http://twitter.com/CongoCrisis
Participez a la Semaine Du Congo: http://congoweek.org/why-congo-week.html
Signez cette pétition: http://chn.ge/1MLJVau
Congo Resources: http://friendsofthecongo.org
* * *
Comment 6 millions de morts peuvent ils être placés sous silence médiatique ?
Sur les cendres du génocide rwandais, la seconde guerre du Congo éclate en 1998 dans la région des grands lacs à l’Est du Congo. 9 pays Africains sont impliqués. l’Angola, le Zimbabwe, la Namibie au sud, le Rwanda l’Ouganda, le Burundi, le Congo, le Tchad, le Soudan au nord. Une trentaine de milices locales sévit sur le terrain.
Cette guerre du Congo est marquée par les séquelles du génocide rwandais, la faiblesse de l’Etat Congolais, la vitalité militaire du nouveau Rwanda, la surpopulation de la région des grands lacs, la perméabilité des vieilles frontières coloniales, l’accentuation des tensions ethniques due à la pauvreté, la présence de richesses naturelles, la militarisation de l’économie informelle, la demande mondiale de matières premières minérales, la demande locale d’armes et l’impuissance des Nations Unies.
Le bilan est lourd : 6 millions de morts, près de 4 millions de déplacés, des camps de réfugiés saturés et des centaines de milliers de personnes appauvries.
Les populations ne meurent pas sous le coup de mortiers. Elles meurent majoritairement de maladies, et de famine. Les armes de guerre sont le viol et la destruction du tissu social.
Pour l’exploitation du coltan, on épuise les populations locales, on les appauvrit, on les viole, on les incite à partir. On détruit les infrastructures sanitaires et la moindre pathologie devient mortelle.
Le coltan est un gravier noir dans la boue au poids économique très lourd. 80% des réserves mondiales sont ici. Le coltan contient du tantale et toute la planète en veut. Il s’agit d’un élement chimique adaptés au superalliage dans l’industrie de l’aérospatiale et aux condensateurs dans le domaine de l’électronique. Indspensable pour la construction de tablettes et smartphones.
La ruée vers le coltan est menéen par les grandes multinationales lointaines, les mafieux, les dictateurs des pays voisins.
Les agriculteurs des deux Kivu se retrouvent persécutés, chassés. La militarisation de l’économie engendre la commercialisation de la violence. Des milices proposent leurs services pour terroriser, torturer, violer. La haine etnhique est érigé en vitrine pour justifier les agissements, mais ce n’est qu’un drapeau. La réalité est tout autre. La violence sert ici la concurrence commerciale.
Et l’historien David Van Reybrouck dans un opus remarquable consacré au sujet “Congo” chez Actes Sud, décrit les mécanismes de la région et s’étonne que les 6 millions de morts ne soulèvent aucune couverture médiatique et ne provoquent une indignation populaire.
“Elle a disparu de l’actualité mondiale car passait pour inexplicable et confuse. Pour couvrir les guerres, le journalisme a recours à un cadre de référence morale. Dans cette guerre du Congo, il n’y a pas un camp de gentils.”
Et quand régulièrement un reportage vient décrypter cette guerre, il reste sans écho. Aucune réaction de l’opinion, silence de la communauté internationale. Tout le monde s’en fout et s’en accommode.
_ _ _
Pour constater le silence médiatique sur ce qui se passe on Congo, aller à http://news.google.com/ et faites une recherche avec le mont Congo. Vous verrez.
* * *
FAIRPHONE
Fairphone est une entreprise sociale néerlandaise, créatrice de smartphones, dont la conception et la production ont été pensées pour intégrer des contraintes environnementales et de commerce équitable. - https://www.fairphone.com
Cette société, basée à Amsterdam, aux Pays-Bas, a été fondée, en janvier 2013, par Bas van Abel, un designer, qui s'est demandé s'il était possible de construire un téléphone n'utilisant pas des minéraux comme le coltan, dont le commerce est exploité par des groupes guerriers en République démocratique du Congo.
Fairphone a reçu le prix de la startup européenne à la plus forte croissance en avril 2015 lors de la conférence The Next Web.
Fairphone a reçu le prix Sustainable Initiative lors de l'édition 2015 de Futur en Seine.
La France a représenté moins de 10 % des ventes du premier modèle, le « Fairphone ». Cependant, elle se place à la troisième place dans les précommandes du « Fairphone 2 ». En tout, le premier modèle aura été écoulé à 60 000 exemplaires.
Le 16 juin 2015, la seconde génération de Fairphone est officialisée avec des changements matériels (écran 5 pouces, connectivité 4G LTE) et de tarif (525 euros).
Basé sur une construction modulable, ce smartphone est facilement réparable et conçu pour durer. Il est présenté comme étant un « antidote à l'obsolescence programmée ».
Son financement a été réalisé par une campagne de financement collaboratif commencée 16 juillet 2015, avec un objectif initial de 15000 pré-commandes en 2 mois et demi. Le 30 septembre 2015, cet objectif a été atteint, avec 17552 pré-commandes, équivalent à un financement de plus de 9 millions d’euros.
- Informations tirées de https://fr.wikipedia.org/wiki/Fairphone où vous trouverez plus de détails.
L’excellent article suivant, FORT éclairant, raconte l’histoire de la réussite spectaculaire du Fairphone et des principes éthiques exemplaires à l’origine de ce smartphone…
Fairphone : le smartphone éthique V2.0 est arrivé !
https://mrmondialisation.org/le-fairphone-2-sur-les-rails-…/
On peut notamment y lire…
L’obsolescence des batteries des smartphones traditionnels et l’incapacité de les réparer incitent de trop nombreux clients à acquérir un nouveau modèle plus rapidement qu’ils ne l’avaient prévu. La machine à consommer est ainsi bien rodée. Le Fairphone répond avec ses multiples composants disponibles en pièces détachées et des tutoriels accessibles gratuitement sur la plateforme partenaire « ifixit » pour procéder à un remplacement soi-même : batterie, capteur photo, écran tactile, boutons… Leur téléphone s’oppose de cette manière à l’obsolescence matérielle et au gaspillage.
* * *
Source.:
www.editions-ariane.com
Découvrez via http://ow.ly/fsKZe tout ce que les Éditions Ariane offrent et comment être informé-e sur votre Fil d'actualité de toutes nos nouvelles publications.
Abonnez-vous à notre bulletin numérique mensuel Le fil d'Ariane via www.editions-ariane.com pour être informé-e entre autres de tous nos spéciaux.

2 commentaires:

Arno Kalombo a dit...

merci d'avoir parler de ce pays ou des fils et filles de cet patrie meurt au vu et au su de tout ce puissance militaire qui en fait alimente et veille a ce que cette tuerie ne prennent jamais fin.

Anonyme a dit...

on en parlera jamais assez !