Rechercher sur ce blogue

jeudi 18 août 2011

Mantra a découvrir: Hélène Dalair

CD
En sanskrit, mantra provient du verbe « man », qui signifie penser, et du mot « trâna » qui veut dire protection. Un mantra est donc une formule mentale qui protège notre esprit : c'est par la résonance et la répétition du son que l’énergie du mantra est libérée. Hélène Dalair donne ici une nouvelle dimension à des mantras traditionnels pour en faire des chansons qu’on se fera volontiers un plaisir de répéter! Ces mantras invoquent tour à tour le courage, la sagesse, l’harmonie, la joie, la paix ou encore l’amour.
Interprétés avec une sensibilité nord-américaine, ces chants de mantras, qui servent habituellement de soutien à la pratique de la méditation, prennent une couleur unique grâce aux arrangements inspirés qui flirtent aussi bien avec la ballade, la pop, le reggae ou le folk.
En résultent neuf chansons envoûtantes qui jettent un pont entre les cultures orientales et la modernité occidentale. La flûte bansuri et l’esraj, des instruments traditionnels indiens, y  côtoient des sonorités plus familières de guitares et de claviers. Tout à la fois lumineux, apaisant et résolument joyeux, Mantra étonne et séduit par son originalité et sa fraîcheur.
Composé, arrangé, produit et réalisé par Hélène Dalair, qui y joue également du piano, des claviers et de l’harmonium, Mantra bénéficie notamment de la collaboration de Hugo Perreault (Richard Séguin, Laurence Jalbert) aux guitares et de Lauréat Cormier à la basse. Deux artistes de réputation internationale, Manose, à la flûte bansuri, et Benjy Wertheimer, à l’esraj, ont participé à l’enregistrement de cet opus mixé par Ben Leinbach (Deva Premal), un réalisateur réputé de musique méditative qui vit en Californie, où ce style de musique a la cote.
Parions que cet opus, qui a tout pour plaire aux adeptes de musiques orientales et de méditation, saura aussi s’attirer la faveur du grand public, en raison de sa grande accessibilité, des mélodies accrocheuses et de l’interprétation à saveur pop qu’en fait Hélène Dalair.

1 commentaire:

Anonyme a dit...

Vraiment Zen