Rechercher sur ce blogue

mardi 24 février 2015

La différence entre les amateurs de poitrine et de postérieur

La différence entre les amateurs de poitrine et de postérieur


Les hommes ont généralement une préférence pour le derrière ou la poitrine d’une femme et celle-ci en dirait long sur leur personnalité. 
Le blogue Gene Expression, spécialisé en génétique, s’est attardé à la signification des préférences physiques des hommes, en s’appuyant sur le livre Correlates of Heterosexual Somatic Preference, publié en 1968.
Les résultats, partagés sur le site de divertissement Elite Daily ce week-end, sont plus pertinents que jamais 47 ans plus tard!
1. Les hommes qui aiment les femmes rondes ont soif d’accomplissements. Ceux qui préfèrent les silhouettes de taille normale ont tendance à être désorganisés. Une attirance pour les femmes menues est associée à la persévérance au travail.
2. Les hommes qui aiment les poitrines généreuses ont tendance à fréquenter plusieurs femmes et à avoir des intérêts typiquement masculins. La préférence serait intimement liée au besoin d’exhibitionnisme. Ces hommes sont indépendants, moins persévérants au travail et souvent dépendants au tabac.
3. Les hommes qui ont un faible pour les petites poitrines sont généreux et affectueux dans leurs relations interpersonnelles. Ils manquent toutefois de motivation et sont indéterminés quant à leur plan de carrière.
4. Les hommes qui ont un penchant pour les gros derrières ont généralement besoin d’ordre dans leur vie (propreté et organisation). Ils ont le sens des affaires et leurs pensées sont peu complexes. Côté vie privée, ils ont tendance à être plus dépendants et à culpabiliser facilement.
5. À l’opposé, les hommes qui aiment les petits postérieurs sont compétitifs au travail et ne veulent pas être au centre de l’attention. Ils sont souvent moins éduqués et ne sont pas des adeptes de magazines sportifs.
Les grosses poitrines ont toujours été à l’honneur dans le magazine Playboy et demeurent la recherche de prédilection sur les sites pour adultes.
Les temps ont pourtant changé au cours de la dernière décennie, car le postérieur rebondi fait maintenant tourner les têtes.
Le New York Times a récemment annonçé que le derrière sera bientôt la zone érogène de choix en Amérique, devant les seins, les abdominaux et les jambes.
Aucune étude récente n’a été menée à ce sujet.


Source.:

Aucun commentaire: