Rechercher sur ce blogue

mercredi 25 février 2015

Pas si mal, les gras saturés?


SATURATED FAT



Nous avons longtemps pensé que les gras saturés avaient la vilaine habitude d’augmenter considérablement le taux de cholestérol sanguin et donc, de nuire à la santé cardiovasculaire. Voilà que les plus récentes études à ce sujet présentent d’autres résultats, au grand bonheur des amateurs de viandes, de beurre et de fromages.En effet, selon une revue de littérature scientifique parue en 2012 dans le Cochrane Review, la proportion des gras dans l’alimentation (saturés versus insaturés) n’augmenterait pas les risques de mortalité en général ni celle reliée aux maladies cardiovasculaires. Toutefois, les gras trans – présents notamment dans le shortening et certaines pâtisseries -, augmentent de façon drastique le taux de cholestérol sanguin et devraient effectivement être éliminés de l’alimentation. C’est pourquoi il est encore payant pour la santé du cœur d’actionner le frein moteur sur tous les aliments contenant des huiles végétales partiellement hydrogénées, à repérer dans la liste d’ingrédients.Mais, avant de vous mettre à manger du beurre à la cuillère, sachez toutefois que la diète méditerranéenne est celle qui a démontré les résultats les plus prometteurs pour protéger la santé cardiovasculaire. Celle-ci mise surtout sur les poissons, les fruits de mer, les légumineuses, les noix et graines, leurs beurres et huiles (olive, lin, amande, avocat) qui malgré tout sont majoritairement composés de gras insaturés, connus pour abaisser le taux de cholestérol sanguin. Qui plus est, les grains entiers, les légumes et les fruits sont aussi au cœur de ce mode d’alimentation. Riches en fibres, ils contribuent également à abaisser les taux de cholestérol et de sucre sanguins.Un élément dont nous ne parlons pas suffisamment est l’apport excédent en sucres ajoutés. Dans la vague d’aliments faibles ou sans gras, l’industrie s’est mise à ajouter régulièrement du sucre pour donner du goût à ses produits. C’est une bien mauvaise idée, surtout lorsque le sucre en question est du fructose. Nous pourrions penser que c’est inoffensif, puisque c’est le sucre que nous retrouvons en partie naturellement dans les fruits. Cependant, ceux-ci contiennent des fibres, ce qui ralentit l’absorption de sucres en général. Dans les aliments transformés, le fructose est surtout présent sous forme de glucose-fructose, connu en anglais sous le nom de high fructose corn syrup. Ce type de fructose a malheureusement tendance à augmenter le taux de triglycérides sanguin, forme sous laquelle le gras est emmagasiné dans le corps. De plus, en présence d’hypertriglycéridémie, il n’est pas rare de voir la glycémie et la cholestérolémie être anormalement élevée. C’est donc une autre très bonne raison de trancher à coup de hache dans votre apport en sucres ajoutés, ceux-ci étant surtout présents dans les desserts, les confiseries, les boissons sucrées, les céréales à déjeuner et même les yogourts aromatisés.Enfin, au-delà de l’alimentation, l’activité physique donne encore et toujours un bon coup de pouce pour ramener le taux de cholestérol sanguin (tout comme la glycémie) vers la normale. Cette composante se retrouve d’ailleurs à la base de la pyramide utilisée pour illustrer les principes de la diète méditerranéenne.





Source.:

Aucun commentaire: