Rechercher sur ce blogue

lundi 3 août 2015

Windows 10 est gratuit… mais à quel prix ?



Windows 10 est lancé aujourd'hui, tout à fait gratuitement. Les utilisateurs de Windows 7, 8 et 8.1 peuvent effectuer la mise à niveau vers la nouvelle version du système d'exploitation de Microsoft tout à fait gratuitement - et ont un an pour le faire.
Mais quel est le coût caché de cette mise à niveau «gratuite»? Car, en ce bas monde, rien n'est jamais vraiment gratuit...

Jusqu'à ce que la mort de votre PC vous sépare...

D'abord, ce qu'il faut savoir, c'est que c'est plus complexe qu'il n'y paraît. En effet, Microsoft octroie une licence d'utilisation «à l'installation actuelle».
C'est-à-dire que si vous changez de disque dur ou vous achetez un ordinateur sans système d'exploitation, votre copie de Windows 10 ne pourra pas être installée de nouveau.
Si vous avez déjà lu les termes d'utilisation de Windows, rien de nouveau, mais tout de même.
Sachant que la majorité des disques durs meurent après 3 ou 4 ans, il faudra vous préparer à l'achat d'une nouvelle licence de Windows 10.

Windows 10 sera «la dernière version de Windows»...

Microsoft a fait allusion au fait que Windows 10 serait ensuite offert as a service (en tant que service, en français), ce qui signifie qu'il n'y aurait pas de Windows 11.
Les mises à jour et correctifs seraient envoyés à mesure aux utilisateurs, qui bénéficieraient toujours de la version la plus récente du système d'exploitation, un peu comme les navigateurs Firefox de Mozilla et Chrome de Google, qui téléchargent les mises à jour à mesure qu'elles sont offertes et qu'il suffit de relancer à l'occasion.
Toutefois, ça signifie qu'il sera impossible de désactiver la fonction de téléchargement et d'installation des mises à jour sur l'édition familiale de Windows 10, et il ne sera possible que de retarder (repousser de quelques heures ou quelques jours) les mises à jour sur l'édition professionnelle.
Mais si tel est le cas, Windows 10 ne sera pas gratuit éternellement pour un utilisateur.

«Gratuit pendant la vie utile de votre appareil»

Microsoft n'a pas encore expliqué en termes clairs ce que signifie cette phrase, mais cela a du sens.
Windows ne peut certainement pas continuer de supporter de vieux périphériques ou accessoires pour l'éternité. Les appareils qui seront sur le marché dans 8 ou 10 ans seront différents de ceux qui peuvent rouler Windows 10 aujourd'hui.

Tout n'est pas gratuit

Windows 10 sera vendu avec les nouveaux ordinateurs, comme c'est le cas actuellement, et Microsoft encaissera un montant pour chaque vente.
Il en va de même pour ceux qui auront besoin de changer de disque dur principal, ou qui changeront trop de pièces dans leur ordinateur, auquel cas Windows pourrait décider qu'il s'agit d'un nouvel ordinateur et réclamer l'achat d'une nouvelle licence.
Microsoft entend aussi aller chercher une part de bénéfices sur les applications vendues à travers sa boutique virtuelle, comme le font Apple et Google, ainsi que sur les transactions à même les applications.
De plus, si Windows 10 fonctionne aussi bien que Microsoft le prétend (et l'espère), l'entreprise entend bien attirer de nouveaux utilisateurs dans son écosystème.
Certains voudront probablement se procurer une Xbox One offrant une interface et un écosystème d'applications familiers, plutôt qu'une PlayStation. Même chose pour un téléphone intelligent, où les «Windows Phone» seront de plus en plus compatibles avec les applications universelles Windows.

Et si Windows 10 n'était pas éternel?

Rien n'empêche Microsoft de changer sa politique dans 5, 7 ou 10 ans, lancer une nouvelle version complètement redessinée de Windows, et ainsi encaisser de nouvelles ventes.
Microsoft a d'ailleurs déjà établi que Windows 10 aura une vie utile jusqu'au 14 octobre 2025, après quoi l'entreprise cessera sa maintenance en arrêtant de publier des correctifs ou des mises à jour, comme elle vient de le faire récemment pour Windows XP.
Dix ans, ça peut paraître long, mais une version différente (Windows 11?) pourrait très bien voir le jour entre temps, disons vers 2018 ou 2019, si l'on se fie à la période écoulée entre Windows 7 et Windows 8.
Si votre disque dur devait mourir 6 mois avant la prochaine version de Windows et vous obligeait à acheter une nouvelle licence, ce serait plutôt fâchant, ne sachant pas si Microsoft prévoit réitérer son offre.
Windows 10 gratuit (téléchargement): une offre intéressante, donc, si vous savez dans quoi vous vous embarquez.

Aucun commentaire: