Rechercher sur ce blogue

dimanche 21 février 2016

Le deuxième cerveau : Le système nerveux entérique.

Avec seulement plus de 30% de changement dans l'intestin(microbiote) ,cela va probablement produire une maladie.A toute les secondes ont émet dans notre entourage plus de 300 bactéries,virus,et champignons provenant de notre microbiote !

Il y a entre 200 a 500 millions de neurones (autant qu'un petit animal de compagnie)dans le tube digestif. Selon Michel Neunlist ,neurogastroentérologue a Nantes, France; Notre tube digestif représente la surface d'un terrain de tennis . Le deuxième cerveau ,c'est notre système nerveux entérique ,qui suit l'oesophage jusqu'a l'anus ,il est long de 9 mètres.Il entretient avec le système immunitaire une relation étroite ,car il est responsable de réguler l'appareil digestif de façon indépendante. Il contrôle la paroi intestinale , appelée barrière épithéliale,de manière a permettre le passage des nutriments sans laisser passer les toxines ou les pathogènes .
Le système nerveux entérique a les mêmes types de neuromédiateurs qui sont contenus dans notre système nerveux centrale (cerveau).On a une quinzaine de neuromédiateurs ,comme l'acétylcholine,la sérotonine,le VIP, la gaba, etc...
La sérotonine c'est l'hormone du bonheur du cerveau, est produite a 95% dans l'intestin.Et il y a différents neuromédiateurs qui emprunte différents chemin comme le nerf vague,le système sanguin ou le système immunitaire ,pour rendre au cerveau.
Donc l'intestin, peut envoyer une multitude de signaux ,tel que l'anxiété,la dépression , au cerveau. Alors si la sérotonine baisse ,au niveau de l'intestin , l'anxiété et la dépression augmentera.

Selon, le Docteur Stephen Collins,gastroentérologue de Farncombe Family Research Institut, de l'Université Mc Master d'Ontario,on a pu modifier le tempérament agressif d'une souris stérile (axénique)en colonisant son intestin avec des bactéries pour qu'elle devienne moins agressive et vice-versa.
Donc,le microbiote peut influencer le comportement et la chimie du cerveau.La connection entre le cerveau et l'intestin ,implique les nerfs, les signaux immunaulogiques , les métabolites ,et essentiellement le microbiote et les hormones ,et qui va dans les deux sens.
Le microbiote a son mot a dire dans les maladies du ventre et de la tête.La transplantation fécale ou greffe de selle peut contribuer a vaincre la C-difficile . C'est ce qui a sauvé Micheline Proulx, avec cette greffe venant de sa fille.
Le microbiote de souris mince colonisée dans le système digestif de souris obèse a contrecarré les effets délétères du microbiote des souris obèses(diabète type-2).

Avec la  bactérie Akkermansia Muciniphila,selon les travaux du docteur Patrice Cani,microbiologiste de l'université Catholique de Louvain a Bruxelle en Belgique.On pense que la canneberge riche en polyphénols(antioxydant) serait favorable au développement de cette bactérie Akkermansia.C'est le même effet avec les petits fruits ,et ce changement du microbiote en seulement quelques jours procure des effets bénéfiques directe.Les bactéries probiotiques des yogourts aussi,ont un effet bénéfique (comme Lactobacillus Casei).


Ref.:

Aucun commentaire: