Rechercher sur ce blogue

dimanche 26 septembre 2010

Transparence chez G00gle,on veut nous montrer qui bogue le système

Transparency Report - Suivre l'accès par pays aux services de Google
Google Transparency Report regroupe des outils permettant de suivre l'évolution, par pays, de l'accessibilité aux services du moteur de recherche américain.

Le groupe Internet américain Google a annoncé mardi le lancement, au nom de la «libre expression», d'une page - Transparency Report - permettant de suivre l'accessibilité de ses services pays par pays, ce qui élargit de fait un suivi publié depuis le début de l'année pour vérifier la situation en Chine.

«Comme dans toutes les sociétés, les services de Google ont parfois des difficultés de trafic. Notre nouvel outil de suivi du trafic nous aide, nous et d'autres, à voir si ces interruptions sont dues à des problèmes mécaniques ou provoquées par un gouvernement», a expliqué sur le blogue officiel du groupe le directeur juridique David Drummond.

«Ce nouvel outil - qui est mondial et comprend la Chine - remplacera le tableau sur l'accès aux services en Chine continentale», a précisé M. Drummond.

Les graphiques montrent que le site de vidéos YouTube est inaccessible en Iran depuis le 12 juin 2009, a-t-il notamment relevé.

M. Drummond a également rappelé l'existence d'une page Google pour révéler les demandes de fermeture de liens: «en avril nous avons créé un site qui montre le nombre de requêtes gouvernementales concernant les utilisateurs, et les demandes pour que Google supprime ou censure des contenus».

«Aujourd'hui, nous actualisons cette carte des requêtes gouvernementales avec des données sur les six premiers mois de 2010 et notre analyse des tendances sur ces données (..). Nous considérons cela comme une mesure concrète qui, nous l'espérons, encouragera sociétés et gouvernements à être également transparents», a ajouté M. Drummond. REF.:

1 commentaire:

Anonyme a dit...

C'est sûre que Google a des différents avec la Chine ;-)

Les dernières attaques des serveurs Google sont venu de la Chine ;-)