Rechercher sur ce blogue

samedi 29 avril 2017

Aéroport Montréal-Trudeau : des téléphones espionnés(intercepteur d'IMSI)



Si vous êtes allé récemment à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal, votre téléphone mobile a peut-être été espionné.
Un texte de Brigitte Bureau et de Sylvie Robillard
Plus tôt cette semaine, une enquête de Radio-Canada a révélé la présence d'intercepteurs d'IMSI à Ottawa. Or, ces appareils de surveillance électronique ont aussi été dépistés à l'aéroport de Montréal.
C'est en attendant un vol pour les États-Unis le 21 février, à l'aéroport de Montréal, que nous avons détecté la présence d'un intercepteur d'IMSI.
Cet appareil agit comme une antenne de téléphonie cellulaire. Il force tous les téléphones mobiles des alentours à se brancher à lui et intercepte leurs données.
Nous avons décelé la présence de l’intercepteur d’IMSI à l'aide d'un CryptoPhone. Il s'agit d'un téléphone spécial qui émet des alertes rouges quand une fausse antenne tente de s'emparer de son signal.
Nous avons obtenu plusieurs alertes dans la section des départs en direction des États-Unis, en fin d'après-midi et en début de soirée.
Des conversations écoutées en temps réel?

Une capture d'écran qui démontre les interceptions de détecteur d'IMSI à l'aéroport de Montréal.
Le modèle d’intercepteur d'IMSI repéré à l'aéroport de Montréal pouvait probablement écouter les conversations téléphoniques en temps réel. Photo : Radio-Canada/Michel Aspirot
Le fournisseur du CryptoPhone, ESD America, une entreprise américaine spécialisée dans les équipements technologiques pour la défense et les forces de l'ordre, a analysé nos données plus en profondeur.
Selon son président, Les Goldsmith, le modèle d’intercepteur d'IMSI que nous avons repéré à l'aéroport pouvait probablement écouter les conversations téléphoniques en temps réel.
Les alertes enregistrées par le CryptoPhone indiquent, entre autres, que le système qui permet au téléphone de crypter les conversations avait été désactivé.
Qui pourrait détenir ce genre d'équipement? « Votre gouvernement ou tout autre gouvernement », répond M.Goldsmith.
L'expert en contre-espionnage ajoute que si les données de notre téléphone ont été interceptées ce jour-là par un intercepteur d'IMSI à l'aéroport, il en va de même pour tous les autres téléphones mobiles à proximité.
Les intercepteurs d'IMSI peuvent couvrir un rayon d'un demi-kilomètre en milieu urbain et de deux kilomètres dans les grands espaces.
Un autre expert en sécurité, qui provient d'une agence fédérale et qui doit garder l'anonymat, estime que différentes organisations pourraient avoir déployé cet intercepteur d'IMSI.
« La police de Montréal fait la couverture de l'aéroport Trudeau. La GRC et le SCRS [Service canadien du renseignement de sécurité] y sont également », explique-t-il.
Si on cherche à identifier la présence d'un individu ciblé, c'est plausible de le faire à l'aide de cet équipement-là dans un endroit spécifique comme l'aéroport de Montréal.

Un expert en sécurité, sous le couvert de l'anonymat
« Les douaniers américains ont aussi une présence assez importante à l'aéroport », ajoute-t-il. « Ça ne me surprendrait pas du tout qu’eux aussi aient déployé quelque chose du genre. »
Qui espionne à l’aéroport Trudeau?

La devanture de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal.
L'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal Photo : iStock
Nous ignorons qui a déployé l’intercepteur d’IMSI à l’aéroport Trudeau, à Montréal, le 21 février dernier.
Les corps policiers et les agences de renseignement refusent de parler de leurs techniques d’enquête.
À une seule exception : la Sûreté du Québec. La SQ affirme en effet ne pas posséder d’intercepteur d’IMSI, mais elle refuse de dire si elle utilise celui d’autres corps policiers.
L’ambassade des États-Unis, quant à elle, ne veut pas du tout commenter le dossier.
De son côté, Aéroports de Montréal indique ne pas utiliser d’intercepteur d’IMSI.
Même réponse de la part de Transports Canada, qui ajoute : « Nous ne savons pas quelle organisation, le cas échéant, aurait utilisé un intercepteur d’IMSI ».

Source.:

Aucun commentaire: