Rechercher sur ce blogue

vendredi 14 mai 2010

the Square, un système de micropaiement par smartphone

La période de test du Square Reader est terminée. Le système de micropaiement du cofondateur de Twitter, Jack Dorsey, a donc été officiellement lancé hier.

Gros comme un carré de sucre, ce petit lecteur de carte bancaire combiné à une application mobile se branche dans la prise audio d'un iPhone ou d'un téléphone équipé d'Android. Pour effectuer une transaction, il suffit d'y glisser une carte bancaire à bande magnétique et de signer d'un geste du doigt sur l'écran de l'appareil.

Le Square Reader a commencé à être distribué hier aux États-Unis sur Internet et chez des commerçants. Il vise principalement les petits paiements de moins de 60 dollars américains principalement entre particuliers. On peut donc l'utiliser par exemple pour rembourser un ami ou un collègue une facture de restaurant ou payer les services d'une gardienne d'enfants.

Offert gratuitement, l'appareil se rentabilise en ponctionnant une commission sur chaque transaction de 2,75% et 15 cents ou 3,5% et 15 cents si le numéro de carte est enregistré manuellement.



REF.:


Application - Le système de paiement mobile de Jack Dorsey (Twitter) est aujourd'hui disponible dans l'App Store et l'Android Market.

Présenté à la fin 2009, Square est un service de micro-paiement, destiné à fonctionner sur tous les terminaux mobile et fixe connectés à Internet.

L'acte d'achat se fait via un petit boîtier (le Square reader) branché sur la prise jack et embarquant un lecteur de cartes bancaires pour des transactions d'un montant maximum de 60 dollars.

Signature sur écran tactile

L'utilisateur doit télécharger une application permettant la transmission, la sécurisation des données ainsi que l'émission de reçus envoyés par e-mail et SMS.

Autres innovations du service : l'utilisateur peut être identifié par sa photo et utiliser son smartphone avec écran tactile pour signer l'autorisation de la transaction. Le site de Square indique que l'inscription au service n'implique aucun frais, ni signature de contrat.

Après une période de bêta test, l'application est aujourd'hui disponible pour l'iPhone et les terminaux Android pour une utilisation réservée aux Etats-Unis. Reste qu'on ne connaît pas le nombre de commerçants acceptant ce service.

Côté modèle économique, Square est commissionné à hauteur de 2,75% du prix de vente plus 15 centimes par transaction.

Si Square semble séduisant, il est loin d'être le seul sur le juteux marché des paiements mobiles. Diverses initiatives plus ou moins crédibles ont été lancées, dernière en date, celle du géant Visa.

Le géant de la carte bleue et DeviceFidelity ont en effet dévoilé un nouveau système de paiement sans contact pour les smartphones. Les deux associés présentent leur technologie qui consiste en une carte à puce format microSD qui contient le système de paiement sans contact Visa payWave.

NFC

Chez un commerçant équipé, il suffit alors d'approcher le terminal d'une borne pour déclencher le règlement d'un achat. La technologie sans fil utilisée est le Near Field Communication(communication en champ proche) qui fonctionne sur des courtes distances. Le processus est sécurisé par un mot de passe et les paiements contrôlés par le réseau Visa.

Une version spéciale iPhone a été mise au point. Le smartphone Apple ne disposant pas d'emplacement microSD, Visa et DeviceFidelity ont conçu une coque de protection qui se branche au connecteur 30 broches et dans laquelle on glisse la carte à puce.

Dans un premier temps, cette technologie (démo en vidéo ici) devrait être déployée aux Etats-Unis où, assure Visa, des « milliers » de commerçants ont mis à jour leurs terminaux pour supporter les paiements sans contact. La carte à puce spéciale devrait être délivrée par les banques.

En France, l'Association Française du Multimédia Mobile (AFMM) et Bouygues Telecom, Orange et SFR ont annoncé le lancement d'une offre multi-opérateurs de micro-paiement.

Faciliter l'acte d'achat

Baptisée MPME pour Micro Paiement Mobile & Enablers (sic), cette solution permet de "facturer en deux clics, via la facture de l'opérateur mobile, des services ou contenus numériques, depuis l'Internet mobile, le Web et les applications mobiles".

L'intérêt réside dans le paiement qui est reporté sur la facture mensuelle de son fournisseur, à l'image de certaines boutiques de téléchargement bien connues. Pas de code, pas de carte de crédit, pas de création de compte..., l'objectif est de faciliter l'acte d'achat (jusqu'à 8 euros ou 10 euros par mois pour un abonnement) à travers une approche rapide et souple.

Ce système vise aussi bien avec les abonnés mobiles que les détenteurs d'une formule prépayée. A ce jour, sept acteurs majeurs du micro-paiement ont déjà déployé la solution MPME : Cellfish Media, Hi-media Payments, HighConnexion, Fktel, Echovox, mBlox et Mobile MediaCom


REF.:

Aucun commentaire: