Rechercher sur ce blogue

jeudi 7 avril 2011

Comment un Lobbyiste travail ?

Appel à l'aide - Un autiste emprisonné sans ses médicaments
 
© TVA Nouvelles
Vous verrez dans l'exemple suivant(ci-dessous)qu'un Lobbyiste prend une nouvelle qui était censurée par les médias(car ceux-ci sont contrôler par ,soient l'état,le gouvernement ou bien des grosses cie qui ont des intérêts auprès  du gouvernement ;-) Alors la nouvelle a sensation prise par les Lobbyistes avec un commun accord avec le premier Ministre du Pays ou de la province et de son ministre disons de la santé(dans l'exemple ci-dessous),tout comme la fait Georges W. Bush Jr lors des événements du WTC/911 et de la guerre en Afghanistan/Irak pour la recherche d'armes de destruction massives ;-) alors qu'ils n'y en avaient aucunes.Dans le cas de Bush c'était pour prendre le contrôle du Pétrole Irakien et de cette zone pétrolières avant que la Chine en prenne contrôle,c'est premier rendu premier servi! ........................Pour le cas de l'infirmière qui a reçu un coup de poing dans face par un Autiste ou un DI,c'est que le dossier était censuré par l'hôpital et que pour la rendre publique les Lobbyistes d'un commun accord avec le plan de l'équipe du Ministre Charest ; qui investissaient dans le secteur des institutions pour Déficients mentaux ! Donc ça renforci son plan politique et justifie ses investissements dans se secteur et sert a le faire réélire pour un autre 4 ans ;-) par le pauvre peuple qui subit un INTOX(désinformation ou manipulation pour aboutir vers un objectif précis) par le gouvernement pour faire accepter ses idéologies facilement ,mais avec l'argent du peuple et non la sienne!

**********************************************************************************
Voici la nouvelle:
MONTRÉAL - Une Montréalaise lance un appel à l’aide après que son fils, un autiste âgé de 23 ans, eut été emprisonné sans ses médicaments et au péril de sa sécurité, une situation qui a été dénoncée par des avocats et le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec. «Je suis désespérée», a confié la dame en question, Mirela Chiochiu, en entrevue à TVA Nouvelles. La mère de famille tente de comprendre pourquoi son fils, Bogdan, a été incarcéré quatre jours dans la prison de Rivière-des-Prairies alors qu’il est atteint du syndrome d'Asperger, en plus d'être bipolaire.
À l’automne 2010, la cour avait ordonné que Bogdan soit traité au département de psychiatrie de l’Hôpital général du Lakeshore, après qu’il eut proféré des menaces de mort contre des policiers et d'autres individus.
Or, le 30 mars dernier, une infirmière a porté plainte à la police contre Bogdan, l’accusant de l’avoir frappée, ce qui a mené à l’arrestation du jeune homme au centre hospitalier.
À ce jour, Mme Chiochiu ne possède toujours aucun détail sur cette présumée agression. « Je ne peux pas vous dire comment il l'a frappée, a dit Mme Chiochiu. Ni l'hôpital, ni la police ne m'ont contactée. »
Autre fait troublant, malgré sa condition médicale, Bogdan a rapidement comparu devant un juge sans que sa famille ne soit mise au courant. Il a par la suite été transporté en prison sans aucun médicament.
«Il nous a appelés après deux jours pour nous dire qu'il n'a pas eu de médicaments. L'hôpital n'a pas voulu transférer les médicaments», a raconté la mère.
Lors de son incarcération, le jeune autiste a été rué de coups par un codétenu en raison de son comportement anxieux. «Il était toujours anxieux dans la prison. Il s'est mis à chanter. Un autre détenu l'a battu. Il a été isolé, alors qu’on sait que c'est la pire chose à faire à un autiste», a poursuivi Mme Chiochiu.
«Une aberration»
Le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec est aux prises avec de nombreux cas semblables à celui vécu par Mme Chiochiu et son fils. Selon le président, Stéphane Lemaire, en n’ayant pas accès au dossier médical des détenus atteints de problèmes psychiatriques, les agents de la paix ne peuvent pas évaluer leur condition médicale et ainsi assurer leur sécurité.
Me Jean-Pierre Ménard, un avocat spécialité en droit criminel, est du même avis. «On expose ces malades à de grands risques en prison. On a déjà eu deux décès dans le passé», a-t-il souligné.
En effet, en 2002, un jeune schizophrène de 33 ans, Brian Bédard, était décédé à la prison de Rivière-des-Prairies après avoir été maîtrisé par cinq agents correctionnels.
Justin Scott-St-Aubin, 25 ans, avait connu le même sort en 2007.
Attaché et menotté
Bogdan a été transféré mardi de la prison de Rivière-des-Prairies à l’institut Philippe-Pinel de Montréal. Sa mère craint toutefois qu’il n’y reçoive pas les soins appropriés.
Le transfert de la prison aurait été mouvementé. La dame, qui affirme que son fils aurait alors été attaché, demande de l’aide, qu’elle ne semble toutefois toujours pas recevoir du gouvernement du Québec.
Ses lettres au ministre de la Santé Yves Bolduc n’ont donné aucun résultat jusqu’à maintenant.



Un autre exemple de Lobbyisme:
Lisez ceci ! (pour sortir une histoire des boulles a mites, au sujet d'un Asperger,seul un Lobbyiste le peut ou un attaché politique le peut)






REF.:

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Il y a environ 5 fois plus de Lobbyiste a la maison blanche aux USA que de délégués ou députés en chambre ;) Hahahahhaaaaaaaa c'est vrai !

Anonyme a dit...

C'est drôle Charest a annoncé qu'il investissait dans la Santé et plus particulièrement dans des centre de réadaptation,..............le CRLD de mtl engage 135 nouveau employés ;-))
Quelle coincidence !

Anonyme a dit...

NON il jout a la chaise musicale,car 135 mise a pied d'une agence pour en engagé 135 directement par l'employeur a temps partiel s.v.p. ,c'est peut être pire ,............et il économise sur la masse salariale ;-)Et Flush quand il veut ;-)