Rechercher sur ce blogue

dimanche 3 mai 2015

Les Google Glass reviennent 'bientôt'' et avec Ray-Ban

Technologie : Déjà partenaire de Google pour les lunettes connectées première génération, Luxottica, le fabricant italien de lunettes évoque un prochain retour des Google Glass.

Officiellement, les Google Glass ne sont pas enterrées et la firme américaine espère bien en faire un produit viable à l’avenir. Le développement a pour ce faire été confié à Tony Fadell, l’un des ingénieurs qui a conçu l’iPod et cofondé Nest.
Des Google Glass v2, c’est donc apparemment du sérieux ? Oui, et ce n’est pas Massimo Vian, le PDG du fabricant de lunettes Luxottica, qui dira le contraire. Cité par le Wall Street Journal, ce dirigeant du secteur déclare en effet que les lunettes connectées du géant américain seront « bientôt » de retour.

Bientôt, mais pas de date précise

Massimo Vian se garde bien cependant de se montrer plus précis. Mais pourquoi accorder de la valeur à ces déclarations ? Car le patron de la marque italienne, qui détient les marques Ray-Ban et Oakley, ajoute que Luxottica est associé à Google pour produire ces Google Glass V2.
Ce partenariat n’est cependant pas nouveau et remonte en fait à 2014, c’est-à-dire au projet initial de lunettes de Google. Luxottica devait alors assurer le design des Google Glass, ainsi que leur distribution aux Etats-Unis.
Contacté, Google répond simplement que ses équipes travaillent sur le futur de ce produit et se refuse à commenter rumeur et spéculation.
En mars dernier, Eric Shmidt, président exécutif du géant expliquait au Wall Street Journal combien ce projet, remanié, est important pour le groupe. "C’est une plate-forme importante et même fondamentale pour Google. Nous avons terminé la première phase d’apprentissage mais, contrairement à ce que la presse en a déduit, le programme reste bien actif."

Et de poursuivre : "Notre objectif est que les lunettes connectées soient prêtes pour une commercialisation à grande échelle". Il s'agirait donc de proposer un modèle plus qualitatif et plus autonome à un prix plus bas. Voire même de permettre de transformer une paire de lunette classique en Google Glass via un dispositif dédié.
Dans le même temps, le géant américain est conscient des erreurs qu'il a multiplié avec la première phase du projet. Astro Teller qui participait à la conférence SXSW 2015 où les Glass avaient justement été dévoilées deux ans plus tôt, explique : "Nous avons autorisé, et parfois même encouragé, trop d’attention à l’égard de ce programme". "Nous avons également fait des choses pour encourager les gens à penser qu’il s’agissait d’un produit finalisé", ajoute-t-il.

Source.:

Aucun commentaire: