Rechercher sur ce blogue

samedi 26 mars 2016

Panasonic DMP-UB900 : Le test du premier lecteur Blu-ray 4K du marché




Panasonic DMP-UB900 : on a testé le premier lecteur Blu-ray 4K du marché
 
Panasonic

L’ultra haute définition, tous les constructeurs en parlent, mais rares sont les sources qui permettent d’en profiter. Nous avons testé l’une des seules platines Blu-ray 4K disponibles, la Panasonic DMP-UB900 avec l’un des rares Blu-ray 4K HDR disponible.

Le Blu-ray 4K Ultra HD arrive à grands pas ! Les premiers disques seront disponibles en France à la fin du mois de mars et deux constructeurs, Samsung et Panasonic, se préparent à lancer leurs lecteurs en avril. Nous avons pu tester en avant-première le modèle haut de gamme de Panasonic baptisé DMP-UB900, annoncé à 899 euros. Le constructeur nous a par ailleurs livré un téléviseur 4K de la gamme DX900 (ici en 65 pouces) et Sony nous a livré un de ses premiers Blu-ray 4K Ultra HD : le film The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros. Voici nos premières impressions.

Le plein de connecteurs

Pas trop encombrant (43 x 7 x 20 cm), le lecteur bénéficie d’une conception soignée, mais il faudra faire attention aux traces de doigts en raison de son revêtement.
La façade bascule pour révéler le tiroir du disque, mais aussi un port USB 2.0 et un lecteur de cartes mémoire SDXC. Dommage que Panasonic n’ait pas opté pour de l’USB 3.0 car nous avons constaté des saccades lors de la lecture d’une vidéo 4K à partir d’une clé USB.
Lionel Morillon -
Panasonic a soigné la connectique avec une multitude de prises à l’arrière. Citons entre autres deux ports HDMI, dont un peut se servir pour connecter un ampli Home Cinéma, ainsi que des sorties audio 7.1 analogiques, coaxiale et optique. Une prise réseau Gigabit Ethernet est également de la partie, mais il est possible de s’en passer car le lecteur dispose également d’une interface Wi-Fi compatible avec les derniers réseaux en date (802.11a/b/g/n/ac).
Lionel Morillon -
Notons la présence du logo THX 4K Source qui indique que le DMP-UB900 bénéficie de la certification de la société fondée par George Lucas, gage d’une qualité d’image optimale en 4K. Pour traiter la vidéo, Panasonic utilise un processeur maison, le High-Precision Chroma, qui prend en charge des fonctions sophistiquées et essentielles. C'est le cas par exemple de la conversion du codage des couleurs. Celui-ci pouvant être différent entre un téléviseur 4K et le Blu-ray 4K Ultra HD, le processeur se charge d'adapter au mieux le signal pour que l'image soir la plus belle possible. Autre traitement très important assuré par la platine : l'upscalling. Si ce terme est de plus en plus connu, rappelons qu'il s'agit de la technologie permettant d'améliorer la qualité d'un Blu-ray Full HD pour que l'image soit la plus belle possible sur un téléviseur 4K. Nous reviendrons plus loin sur ce traitement.
Lionel Morillon -

Une image 4K d’excellente qualité

Le lecteur de Panasonic démarre rapidement (environ 6 s) et il nous a fallu attendre environ 50 secondes pour voir apparaître le menu du film, un temps raisonnable comparé aux Blu-ray actuels. Il est difficile de se faire une idée précise sur la lecture d'un seul film, mais l’image 4K de The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros est de qualité.
Ce Blu-ray 4K Ultra HD, en particulier, bénéficie d’un espace colorimétrique plus important (BT.2020) et du traitement HDR (High Dynamic Range) qui permet d’augmenter considérablement le niveau de détail dans les zones sombres et les zones lumineuses (luminance de 1000 à 10000 cd/m² selon le constructeur). Ainsi, l’image est plus précise, plus lumineuse, avec des couleurs plus détaillées. Il est difficile d’illustrer ce gain de qualité en photographiant un téléviseur, mais la photo ci-dessous donne un exemple de l'excellent rendu des couleurs et des lumières. La plage dynamique est excellente, les zones d'ombres bien débouchées, sans saturée les zones lumineuses.
Lionel Morillon et Sony -
 Dans la photo qui suit, c’est le niveau de détail et de couleur du costume de Spider Man qui est magnifié par le Blu-ray 4K Ultra HD. Dans l'ensemble, la plage dynamique est excellente, les zones sombres bien débouchées, sans saturer les zones lumineuses.
Lionel Morillon et Sony -
En revanche, certaines personnes critiqueront l’image en invoquant la présence de bruit sur l'image. Cela n’est aucunement un défaut, mais simplement le grain de la pellicule 35 mm qui se révèle nettement plus visible en 4K.
Ce défaut devrait être présent sur d'autres titres numérisés depuis une pellicule. Il faudra attendre des titres tournés directement en numérique 4K pour avoir une image parfaitement nette... parfois qualifiée d'artificielle par les puristes. Pour exemple, le film Chappie, a lui été tourné intégralement numérique.
Faute d’équipement Home Cinéma, nous n’avons pas pu évaluer la qualité audio (qui sera là encore dépendante de la source de captation), mais le disque de Sony comportait une piste audio Dolby Atmos, hélas uniquement pour la langue anglaise.
Lionel Morillon -

Attention à la norme HDMI

Pour profiter pleinement des Blu-ray 4K Ultra HD, il faut que le lecteur ET le téléviseur soient dotés de prises HDMI répondant au standard 2.0a. Seul celui-ci autorise la transmission des données HDR. Notre duo comprenant la platine DMP-UB900 et le téléviseur 4K DX900 de Panasonic. En outre, le constructeur nous a fourni un câble HDMI portant les mentions 4K et 18 Gbps. Les utilisateurs d’un téléviseur 4K doté de ports HDMI 1.4 peuvent connecter le lecteur avec une diffusion 4K, mais seront limités à 30 images par seconde (la norme 2.0 permet 50 ou 60 images par seconde) et ne pourront pas bénéficier de la fonction HDR.
Lionel Morillon -

Un upscaling très satisfaisant

Outre des tests de lecture avec le Blu-ray 4K Ultra HD fourni par Sony, nous avons aussi testé le lecteur avec un film Blu-ray standard et même avec un DVD Vidéo. La bonne surprise vient du système de conversion en 4K qui se révèle très efficace et permet de regarder dans de bonnes conditions les vieilles galettes. Il ne sera donc pas nécessaire de renouveler toute sa médiathèque DVD et Blu-ray.
Lionel Morillon -

Pas de fonction de protection Cinavia … pour l’instant

Tous les lecteurs Blu-ray sont équipés d’une fonction de protection anti piratage nommé Cinavia. Sur certains films, un filigrane est présent dans la piste audio pour indiquer que le son vient d’un Blu-ray ou d’une salle de cinéma. Si le lecteur détecte le filigrane lors de la lecture d’un fichier vidéo, la protection se déclenche, coupe le son, voire stoppe net la lecture. Nous avons fait un test avec une vidéo piratée comportant le filigrane et la protection ne s’est pas activée. Néanmoins, Cinavia est bien mentionné dans le manuel d’utilisation et sera surement présent dans les modèles commercialisés.

Un lecteur totalement connecté

Nous l’avons dit plus haut, le DMP-UB900 est doté d’interfaces réseau Gigabit Ethernet et Wi-Fi. Un coup d’œil sur la télécommande révèle la présence de quatre touches pour accéder directement aux périphériques DLNA, par exemple un NAS, ainsi qu’à la fonction Miracast pour afficher sur un téléviseur l’écran des smartphones et des tablettes Android.
Lionel Morillon -
Deux autres touches de la télécommande donnent directement accès à des services Internet, ainsi qu’à Netflix dont certaines séries sont diffusées en 4K pour les abonnés à l'offre Premium à 12 euros par mois.
Outre Netflix, le magasin de Firefox OS offre de nombreux services gratuits, dont Twitter, Dailymotion, Picasa et YouTube (le lecteur accepte la diffusion 4K de YouTube). Arte, NRJ et Euronews sont également de la partie, ainsi qu’une multitude de jeux gratuits. Notez également que nous avons d'ores et déjà prévu de vous en dire plus sur cette interface Firefox OS, concurrent d'Android TV. Pour l'heure, disons que l'interface est globalement fluide et plutôt intuitive.
Lionel Morillon -
Nos premières impressions du lecteur Blu-ray 4K Ultra HD sont plutôt positives avec une image plus détaillée, mais aussi une meilleure restitution des couleurs et des contrastes que ce que peut offrir un lecteur Blu-ray traditionnel. Bien entendu, il faut que le téléviseur 4K soit à la hauteur et la restitution sera différente selon les films en espérant les studios soignent le transfert de leurs films vers ce nouveau format.
Evidemment avant de vous lancer dans un achat compulsif de la platine, il est peut-être plus judicieux d'attendre que la UBD-K8500 de Samsung soit disponible, pour comparer les deux modèles.
 Prix : 899 euros

Source.:

Aucun commentaire: