Rechercher sur ce blogue

dimanche 2 octobre 2016

Bronchite chronique, BPCO et activité physique







Le seul moyen de prévenir l'apparition de la broncho-pneumopathie chronique obstructive est d'arrêter de fumer. Faire du sport est pourtant également conseillé pour se maintenir en forme. Attention toutefois à bien être à l'écoute de son corps et à ne pas dépasser ses limites.

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) touche trois millions de personnes en France, en particulier des fumeurs. Cette pathologie est caractérisée par une réduction progressive et irréversible de la fonction respiratoire. Elle diminue par ailleurs l'envie d'être actif et la capacité à l'être. Arrêter le tabac est le seul moyen de prévenir l'apparition d'une BPCO et de stopper son évolution. Pratiquer une activité sportive est également conseillé.

L'enquête

Selon l'enquête du Journal des Femmes et de santé-médecine 44% des Français considèrent qu'il est préférable de faire du sport en prévention et en traitement de la BPCO. La durée de vie des personnes ayant une BPCO est en fait proportionnelle à leur quantité d'activité physique quotidienne. Il est conseillé de pratiquer trois séances d'entraînement de 30 minutes par semaine pour remarquer des effets bénéfiques importants.

Freiner l'évolution de la maladie

Pour être en bonne santé, il faut être actif 30 minutes d'activité en endurance par jour suffisent. Cela peut être de la marche, des escaliers, etc., tous les exercices qui permettent de se maintenir en forme. Pour le faire en toute sécurité, il est nécessaire d'en parler à son médecin traitant. Etre à l'écoute de son corps et ne pas dépasser ses limites sont essentiels pour améliorer sa vie et freiner l'évolution de la maladie. Il ne faut toutefois pas fumer pour que la pratique du sport


Source.:

Aucun commentaire: