Rechercher sur ce blogue

mercredi 4 août 2010

Le iPhone 4 fait sa grande entrée

MONTRÉAL – La dernière version du très attendu téléphone intelligent d'Apple, le iPhone 4, sera officiellement disponible ce vendredi au Canada et au Québec. À Montréal, on assure qu’il y en aura pour tous, mais la chance pourrait tout de même jouer un mauvais tour aux retardataires.

Le magasin Apple Store de Montréal ouvrira ses portes dès 7 h, pour le plus grand bonheur des « macniaques » et autres amateurs de gadgets technos, attendus en très grand nombre pour l’occasion.

«Nous sommes très enthousiastes et on s’attend à ce qu’il y ait beaucoup de monde», lance avec fébrilité un vendeur du magasin situé sur la rue Sainte-Catherine Ouest, ne pouvant toutefois affirmer la quantité d’appareils disponibles à la vente.

Le magasin Future Shop, sur la rue Sainte-Catherine, ouvrira ses portes aux heures habituelles, mais on se dit «confiant de pouvoir répondre aux demandes de la clientèle, peu importe le nombre», explique un représentant.

Premier arrivé, premier servi

Bien que le prix d’acquisition de nouvel appareil demeure encore inconnu au Canada, les spéculateurs estiment qu’il devrait en coûter approximativement entre 650 $ et 780 $ pour acquérir - sans contrat - le nouvel appareil.

Chez Rogers, on a tout de même laissé savoir, via le site internet, que le iPhone 4 se détaillerait entre 159 $ et 269 $, selon la capacité de stockage voulue, avec un contrat de trois ans.

Pour un peu plus de 20 $ par mois, le fournisseur de services de télécommunications de Toronto offrira également le partage de données entre le iPad et le iPhone 4.

Spécialiste des communications numériques chez National, Bruno Guglielminetti est d’avis que l’arrivée du iPhone 4 en fera baver plus d’un, au grand dam de la concurrence.

«Il s’est vendu 1.7 million d’appareils aux États-Unis lors du lancement du iPhone 4 et Apple a toujours eu un bon club d’amateurs au Québec. Tout le monde retient son souffle parce que la technologie Apple, c’est un peu le cheval de Troie des télécommunications, c’est adopter un mode de vie», lance Bruno Guglielminetti.

Déjà commercialisé aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne et au Japon, dix-sept autres pays, en plus du Canada, verront arriver le nouveau «smartphone» d’Apple vendredi, notamment le Danemark, l'Espagne, la Finlande, Hong Kong, l'Irlande, l'Italie et le Luxembourg.

Le «Antennagate» résolu ?

Si le dernier-né de Steve Jobs, le président d’Apple, a récemment défrayé les manchettes pour plusieurs problèmes techniques qui lui ont été associés, notamment au niveau de la réception de l’appareil, il n’en demeure pas moins qu’avec 3 millions d’exemplaires du iPhone 4 vendus à ce jour, le «Antennagate» n’aura pas réussi à handicaper les ventes d’Apple dont les résultats financiers ont dépassé toutes les attentes, avec un chiffre d'affaires de plus de 15 milliards $ au troisième trimestre.

La firme a par ailleurs décidé de remédier au problème en offrant gratuitement un étui isolant, ce qui n’a pas manqué d’inciter la concurrence, dont Motorola, Samsung et HTC à se moquer des dysfonctionnalités du nouvel appareil dans ses campagnes publicitaires.

La firme Research In Motion (RIM), bien connue du monde des affaires pour ses téléphones Blackberry, a par ailleurs affirmé que le lancement de son tout dernier appareil, le Blackberry 9800 Bold Slider est prévu sous peu aux États-Unis et au Canada.



1 commentaire:

Marc Leblanc T.I. a dit...

Prix: À partir de 159$ (avec contrat de trois ans, pour le modèle de 16 Go) et jusqu'à 749$ (sans contrat, pour le modèle de 32 Go) sur Rogers, Telus et Bell. Aussi offert sans contrat et sans verrouillage de fournisseur directement chez Apple, à 659$ (16 Go) et à 779$ (32 Go).