Rechercher sur ce blogue

dimanche 8 mai 2011

Une personne sur 5 a des problèmes de santé mentale au Québec

Trouble de déficit de l'attention - Un nouvel outil pour les parents et intervenants
Plus de 3% des enfants souffrent du trouble de déficit d'attention avec ou sans hyperactivité. 
© Reuters
Trouble de déficit de l'attention

Un nouvel outil pour les parents et intervenants

MONTRÉAL - Avec plus de 3 % des enfants au Québec ayant un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), une nouvelle trousse fait son entrée sur le marché pour aider les intervenants et parents qui doivent interagir avec des enfants qui en sont atteints.
Développée par des professeurs et médecins québécois, la trousse en question, qui s’intitule «Mieux vivre avec un enfant TDA/H à la maison», coûte 180 $ et comprend un DVD, un ouvrage de référence de plus de 600 pages et un cédérom d’accompagnement, tous conçus pour composer avec une série de situations quotidiennes.
«On montre des façons efficaces et inefficaces d’agir avec les enfants, a indiqué l’agent d’information de l’hôpital Rivière-des-Prairies, Stéphane Trépanier. Par exemple, on indique aux parents exaspérés quelles sont les bonnes et les mauvaises réactions pour apaiser l’enfant.»
Selon M. Trépanier, la trousse s’adresse principalement aux différents intervenants qui doivent composer avec des enfants ayant un TDAH, comme des psychologues scolaires, des travailleurs sociaux ou des employés des commissions scolaires.
Il s’agit en fait du «prolongement» du programme Multi-Propulsions, «une méthode d’intervention scientifiquement éprouvée ayant donné des résultats probants et documentés», qui est utilisée à l’hôpital Rivière-des-Prairies depuis au moins cinq ans.
Semaine nationale de la santé mentale Cette initiative survient dans le cadre de la 60e Semaine nationale de la santé mentale, qui a débuté le 1er mai sous le thème de la confiance.
Selon la Fondation des maladies mentales, c’est près d’une personne sur cinq qui est touchée par un problème de santé mentale au Québec.
En tête de liste des troubles les plus fréquemment rencontrés, la dépression se classe au premier rang.
Il faut souligner que la plupart de ces maladies se développent à un très jeune âge. En effet, la moitié des cas se déclarent avant l’âge de 14 ans et 75 % se manifestent avant 24 ans. La maladie mentale est l’une des principales causes du décrochage scolaire.
REF.:

Aucun commentaire: