Rechercher sur ce blogue

mercredi 13 mai 2015

Skynet : l'algorithme de la NSA pour détecter les terroristes

Sécurité : Collecter et analyser des données, notamment des métadonnées, pour identifier des terroristes en puissance, c'est ce qu'aurait fait la NSA dans le cadre du programme Skynet, référence à l'IA du film Terminator.



Au sein de la NSA, l'agence de renseignement américaine, on apprécie visiblement le cinéma, notamment de science-fiction. Celle-ci a ainsi, selon Edward Snowden et le site The Intercept, mis en place un programme de surveillance baptisé Skynet, en référence à l'intelligence artificielle de Terminator.
Et d'après les documents ainsi révélés, Skynet s'appuie sur de la collecte et de l'analyse de données, et notamment de métadonnées liées à la téléphonie mobile. L'objectif : parvenir grâce à des algorithmes à identifier des comportements suspects et donc des individus susceptibles de constituer des cibles pour les services de renseignement.

Un journaliste d'Al Jazeera identifié comme terroriste

Le programme Skynet aurait notamment été utilisé pour identifier les personnes officiant comme coursiers pour le compte des dirigeants d'Al-Qaeda. Et selon un des documents obtenus par The Intercept, le système procède à de l'analyse comportementale.
Parmi les comportements susceptibles de déclencher des alertes figurent notamment le fait d'utiliser peu son téléphone, de se cantonner à des appels entrants, de changer souvent de cartes SIM et de téléphone ou encore de se déconnecter fréquemment du réseau mobile (par exemple en retirant la batterie de l'appareil). D'autres paramètres entrent naturellement en jeu comme de se rendre dans certains pays ou aéroports.
Skynet aurait ainsi été mis à contribution pour analyser des millions de données obtenues auprès des principaux opérateurs pakistanais. Son utilisation pose toutefois question, notamment car il a contribué à identifier un journaliste d'Al Jazeera comme suspect, pire, un membre d'une organisation terroriste.
Ahmad Muaffaq Zaidan a d'ailleurs réagi, réfutant tout lien avec al-Qaeda et critiquant le gouvernement américain pour sa "tentative d'utiliser des techniques discutables pour cibler" des journalistes d'Al Jazeera.

Source.:

Aucun commentaire: