Rechercher sur ce blogue

jeudi 9 octobre 2014

Samsung et la puce A9 de l’iPhone 7

Samsung compte sur Apple et la puce A9 de l’iPhone 7 pour remonter la pente


On a l’habitude de lire beaucoup d’articles sur l’opposition entre Apple et Samsung sur le marché des smartphones. Mais les deux sociétés peuvent s’apparenter à deux frères ennemis : ils sont à la fois concurrents sur ce segment et partenaires puisque Samsung fabrique une partie des composants du fleuron de la marque à la Pomme.
samsung-a9-apple-iphone7
Et alors que les perspectives de résultats de Samsung sont en chute sur le segment mobile, il se pourrait que la production de la prochaine puce A9 de l’iPhone 7 aide le coréen à remonter la pente. En effet, Kim Ki-nam, président de la branche semi-conducteurs de Samsung et responsable de la division Système LSI, a déclaré que lorsque le géant coréen commencera à fournir Apple, les profits seront de retour.
Alors que les deux géants s’attaquent en permanence sur le marché des mobiles, Samsung serait donc sur le point de fournir ses nouveaux processeurs de 14 nanomètres à des clients bien connus comme Apple, Qualcomm et AMD probablement en fin d’année. Toutefois Kim Ki-nam n’a pas souhaité annoncé le début de la production de masse. Ce nouveau processeur affiche les avantages suivants : 35% de consommation d’énergie électrique en moins, 15% d’espace d’occupation en moins, et 20% de puissance de traitement en plus.
Apple-Samsung-A9
A l’heure actuelle, Samsung produit 30% de la puce A8 d’Apple et TSMC, son concurrent principal, est aussi de la partie. Mais ce dernier prépare un processeur de 16 nanomètres, dont les performances ont du mal à rivaliser avec celui de 14 manomètres de Samsung. Ainsi le géant coréen espère bien conforter sa position de leader sur ce segment en produisant la puce A9 de l’iPhone 7.
Cette confidence de Kim Ki-nam et les perspectives qu’offre la production de cette puce permettront donc, selon lui, à Samsung de remonter la pente. Le coréen pensait que la sortie de Galaxy Note 4 lui permettrait d’obtenir des résultats convaincant sur son segment mobile, mais les perspectives d’analystes annoncent des profits en une chute libre. La relation de frères ennemis entre Apple et Samsung prend ici tout son sens.

Aucun commentaire: