Rechercher sur ce blogue

mardi 12 avril 2011

Politique: Un slogan-choc pour Jean François Mercier «Là c't'assez tabarnak!»

CHAMBLY – «Là c’t’assez tabarnak!» est le slogan-choc qu’a choisi l’humoriste Jean-François Mercier pour sa campagne à titre de candidat indépendant dans la circonscription de Chambly-Borduas, au sud de Montréal.
Le «King de V» a lancé sa campagne mardi après-midi, à Chambly, en disant que son programme politique était digne de son personnage du «gros cave».
Il a souligné que son arrivée en politique comportait un minimum de sérieux et qu’il cherchait à émettre une «certaine critique du système politique actuel et à attirer l’attention du public sur les élections», notamment les jeunes.
«Ces dernières années, certaines personnes ont décrié l’absence de contenu politique chez les humoristes. J’espère qu’ils se réjouiront qu’un politicien ait enfin un contenu humoristique», a dit Jean-François Mercier, qui a parlé de fonder éventuellement le Parti pour la gloire (gloire : Groupe Loufoque Organisé Indépendamment pour Réveiller l’Électorat).
«J’ai arpenté le centre commercial pour recueillir les 100 signatures requises, a dit Jean-François Mercier. Je suis actuellement mon seul donateur et mon équipe est composée d’une relationniste et de deux bénévoles à temps partiel. Je commence à comprendre l’utilité de certaines enveloppes. Heureusement, Mike Ward a accepté de jouer gracieusement le rôle d’attaché politique moyennant quelques faveurs que je tairai pour épargner sa réputation.»
Mercier a dit qu’il n’utilisera pas son émission Un gars le soir comme plate-forme pour mousser sa candidature. «On a beau être sur V, ce serait quand même déloyal pour mes adversaires qui sont couverts par la télé communautaire et les hebdos régionaux», a-t-il dit, lui qui entend plutôt faire du porte-à-porte, notamment dans les foyers pour personnes âgées et les 5 à 7. Il a même parlé de distribuer des bonbons dans les garderies.
Dans le dossier de la réfection ou du remplacement du pont Champlain, qui touche les électeurs de sa circonscription, Jean-François Mercier propose «d’ajouter rapidement des flotteurs afin d’éviter un éventuel naufrage» et il croit que l’ajout d’un deuxième pont Mercier devrait comporter une voie réservée pour les Hummer.

REF.:

1 commentaire:

Anonyme a dit...

moué j'vote pour lui ;-)