Rechercher sur ce blogue

jeudi 11 décembre 2014

Sony: «contre-hacktaque» pour bloquer la propagation des fichiers volés



Capture d'écran d'un piratage qui a touché Sony Pictures, le 24 novembre 2014.
Capture d'écran d'un piratage qui a touché Sony Pictures, le 24 novembre 2014. - DR



 Le studio utilise des méthodes de pirates...



La partie est sans doute perdue d'avance. Mais Sony fait de la résistance et tente de compliquer la vie des hackers qui mettent en ligne des documents volés lors du piratage massif qui a touché le studio fin novembre.
Selon des sources de Re/Code, Sony utilise deux méthodes. La premier est classique: le studio inonde les sites de téléchargement de faux fichiers afin de semer la confusion. La seconde, en revanche, lorgne du côté obscur: Sony noie les sites qui hébergent les fichiers volés de requêtes en déni de service, une méthode souvent employée par les hackers, par exemple pour bloquer l'accès aux sites de Visa ou Mastercard en plein feuilleton WikiLeaks. Selon Re/Code, Sony utilise «des centaines d'ordinateurs» en Asie et la puissance du Cloud d'Amazon Web Services pour ralentir le téléchargement.

«Attaque ultra-sophistiquée»

Les hackers, dont on ignore toujours l'identité, ne restent pas sans réagir. Les faux fichiers de Sony sont rapidement signalés et ils changent les noms des vrais documents pour échapper à la chasse du studio.
Alors que l'enquête du FBI se poursuit, l'agence a précisé cette semaine que l'attaque qui avait touché Sony était «ultra-sophistiquée» et «aurait sans doute pu mettre à mal les protections d'un gouvernement».
Même si le code du malware est écrit en coréen et qu'il présente des similitudes avec un logiciel utilisé contre la Corée du sud l'an dernier, certains experts doutent encore que Pyongyang dispose de telles capacités. Le feuilleton continue.Donc, quelques hackers seraient en cause avec des adresses Ip coréennes, et la supposition des hackers coréens du "bureau 121" aussi serait en cause !

Source.:

Aucun commentaire: