Rechercher sur ce blogue

lundi 1 décembre 2014

Que signifient les lettres G, E, 3G, H+ et 4G sur vos smartphones ?



Qui n’a jamais connu cette situation où l’on attend avec impatience un appel très important et où, pour être sûr de ne pas le rater, on scrute avec un certain stress l’indicateur du niveau de réception du réseau ?
Ces petites lettres qui s’affichent dans le coin supérieur de votre appareil et qui vous donnent une indication précieuse quant à l’usage que vous pourrez faire de votre téléphone ? Tantôt G, tantôt E, et au mieux en 3G, H+ ou 4G. Ces petites lettres déterminent la vitesse de chargement d’une page web par exemple, d’envoi d’une photo ou d’un document ou encore la qualité de nos communications.
smartphone réseau lettres
A l’usage nous recherchons bien évidemment un réseau optimal puisque nous payons nos abonnements et choisissons notre opérateur en fonction de la qualité de ce réseau. Et nous savons tous que lorsque les symboles 4G, H+ ou 3G sont affichés, nous pouvons rester sereins. Mais en réalité, que signifient ces lettres ? Procédons par ordre croissant :
  • G pour GPRS (General Packet Radio Service) : c’est sans aucun doute la plus lente des connexions. Elle est très lente. Très très lente. Tellement lente qu’il faudrait inventer un adjectif pour la qualifier. Son seul avantage c’est que tous les téléphones peuvent s’y connecter. Mais avec une vitesse aussi infime, de 56 à 144 kbps même les communications sont calamiteuses.
  • E pour Edge (Enhanced Data-rates for GSM Evolution) : c’est un peu mieux mais ce n’est pas encore ça. Pour certains la lettre E s’apparente à de la 3G, détrompez-vous. Avec une vitesse de 348 kbps les usages sont limités aux appels, et messages et mails sans photos. C’est encore très lent !
  • 3G ou UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) : là c’est déjà mieux. Les opérateurs nous avaient vanté les mérites du réseau 3G et il est vrai que c’était beaucoup mieux que ce que nous connaissions. Enfin il était possible d’utiliser son smartphone à peu près pour tout : vidéos, mails, surf, photo. La 3G est encore un réseau très apprécié et son débit de 1,9 Mbps est suffisant pour certains utilisateurs.
  • 3G+ ou H pour HSDPA (High Speed Packet Access) : avec un débit de 14 Mbps on atteint des vitesses très intéressantes. La vitesse de chargement d’une vidéo de qualité est alors acceptable.
  • H+ ou DC (Dual-Cell High Speed Packet Access+) : on atteint ici un débit de données de 42 Mbps ce qui est relativement confortable. On peut recevoir et envoyer des données volumineuses sans trop se poser de questions. On commence à atteindre une vitesse confortable.
  • 4G ou LTE (Long Term Evolution) : là on atteint 150 Mbps de débit et il est alors aisé d’utiliser son smartphone à une telle vitesse. Le débit est même parfois meilleur que certains fournisseurs d’accès à internet, dans des conditions particulières évidemment.
  • 4G+ ou LTE-A (Long Term Evolution Advanced) : très peu déployée pour le moment, les opérateurs commencent à mettre en place ce réseau encore plus rapide. Avec des débits pouvant atteindre 1 Gbps on s’envole. Il est alors facile de par exemple regarder un film en 1080p en streaming sans problème. Il faudra par contre opter pour un forfait en conséquence et un smartphone compatible, et pour le moment le choix est encore restreint.
Lire également : Orange annonce la 4G+ et prépare la 5G pour 2019
Il est loin le temps où nous nous contentions d’appeler et d’envoyer des sms avec nos téléphones. Aujourd’hui ce sont des machines puissantes qui prennent le relai d’un ordinateur en mobilité. Et l’importance du réseau est primordiale et les opérateurs l’ont bien compris.
Maintenant vous saurez à quoi vous attendre lorsque vous regarderez le coin supérieur de votre smartphone et que vous verrez la petite lettre qui jusqu’à maintenant ne vous parlait pas plus que ça.

Aucun commentaire: