Rechercher sur ce blogue

samedi 1 novembre 2014

Qu’est ce que la voyance ?



logoeil
Le mot clairvoyance signifie “voir clair” ou faculté (de la vision physique) de voir dans les mondes invisibles.
La plupart du temps on parle de VOIR (“flash” = images mentales) mais d’autres sens peuvent être sollicités pour recevoir des informations. L’ouie pour la claire audience, l’odorat, des sensations sensorielles physiques et émotionnelles.
Les informations proviennent de différents plans dimensionnel autres que la 3ieme densité dans laquelle nous sommes incarnés ici et maintenant. Aujourd’hui la physique quantique démontre l’existence de ces champs dimensionnels (et explique nombre de ces phénomènes appelés “paranormaux”) ou ni l’espace (distance) ni le temps n’existent ou existent simultanément. Tout ça explique la confusion entre le passé et futur et la difficulté de dater les informations reçues lorsqu’on les projette dans notre temps humain.
Dans ces différents plans dimensionnels 2 sont particulièrement sollicités :
– Celui des “esprits”, le plus facilement accessible (et le plus dangereux) : l’individu se connecte avec une entité (esprit d’un défunt) qui va lui donner les informations. On parlera de médium spirit. Ce moyen n’est pas très sûr car tout dépend de la fiabilité de l’entité (car celle ci peut être positive mais aussi négative et corrompre l’information) et dans ces cas bien souvent c’est l’entité qui se connecte avec l’individu “par effraction”
– L’autre plan dimensionnel est celui que l’ont atteint avec sa conscience : connexion avec nos guides, avec des “Esprits Positifs Supérieurs” (Anges) et les Annales Akashiques. Il requiert une grandeur d’âme et sagesse spirituelle et s’atteint à l’issue d’un long travail et passage d’épreuves (de la vie, destinées à grandir). Contrairement aux médiums spirit qui peuvent garder un caractère très matérialiste et égocentré (c’est souvent eux qui exploitent la voyance à des fins de notoriété et d’enrichissement)
mediumspirit2
——————————————————————————-
La voyance est une faculté latente chez tous, et que finalement chaque être humain possédera au cours de son épanouissement spirituel. Cela permet alors de faire pour soi-même des investigations dans des domaines comme la condition de l’Esprit humain avant la naissance et après la mort, et la vie dans les mondes invisibles.
Bien que chacun de nous possède naturellement cette faculté, il faut un effort persistant et nécessaire pour la développer de façon positive, ce qui est puissamment dissuasif. Si elle pouvait être achetée, beaucoup paieraient le prix fort, mais peu nombreux sont ceux qui consentent à vivre la vie requise pour l’éveiller. Cet éveil ne s’obtient que par un effort patient et persévérant.
Il existe deux sortes de voyance :
– La voyance positive, ou volontaire, est celle dans laquelle l’individu peut à volonté voir et faire des investigations dans les plans d’information, il est maître de lui-même et de ce qu’il fait. Ce type de voyance se développe par une vie pure et de service, l’individu doit être soigneusement instruit de son usage afin qu’il soit totalement efficace et utile.
– La voyance négative, ou involontaire, existe quand les scènes des autres plans dimensionnels se présentent à l’individu tout à fait indépendamment de sa volonté : par effraction. Il voit ce qu’on lui donne à voir et ne peut en aucune manière être le maître de sa vision. Ce type de voyance est dangereux, il expose l’individu a la possibilité d’être possédé par des entités, ce qui peut avoir des répercutions dans sa vie dans ce monde et dans le suivant, avec le risque qu’elle ne lui appartienne plus.
Hypophyse (ou Pituitaire) & Pinéale sont dans un cerveau
Dans le cerveau se trouvent deux petits organes qu’on appelle le corps pituitaire (hypophyse) et la glande pinéale. La science médicale n’a que peu de chose à dire à leur sujet et appelle la glande pinéale le “troisième œil atrophié”, bien que ni cette glande, ni le corps pituitaire ne sont en train de s’atrophier. Ceci embarrasse beaucoup les savants, car la nature ne conserve rien d’inutile. Dans tout le corps, nous trouvons des organes qui s’atrophient ou se développent.
hypophyse
pineal pituitaire
Cependant, l’hypophyse et la glande pinéale appartiennent encore à une autre classe d’organes qui, pour l’instant, n’évoluent ni ne se dégénèrent, mais sont dormants.
Dans un lointain passé, quand l’homme était multidimensionnel, ces organes étaient les moyens d’accéder aux différents champs et ils le seront à nouveau dans une phase ultérieure. Ils étaient connectés avec le système nerveux involontaire, ou sympathique.
Dans un passé plus récent (pendant la Période de la Lune, la dernière partie de l’Epoque Lémurienne et la première partie de l’Epoque Atlantéenne) l’homme voyait les différents plans dimensionnels : des images se présentaient à lui tout à fait indépendamment de sa volonté. Les centres de perception de son corps éthérique tournaient dans le sens contraire des aiguilles d’une montre (en suivant d’une manière négative le mouvement de la Terre qui tourne sur son axe dans cette direction), comme le font aujourd’hui les centres de perception du corps éthérique des “médiums”.
Chez la plupart des gens, ces centres de perception sont inactifs, mais un développement approprié les fera tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. C’est là le point difficile du développement de la voyance positive.
(note : la pratique du tournoiement derviche, outre symbolisant les planètes tournant en orbite autour du soleil, est une méditation active influant sur la conscience autant que sur la physiologie).

Le développement de la voyance négative, ou médiumnité, est plus facile parce qu’il est simplement le réveil d’une faculté de miroir que l’homme possédait à une époque reculée, par laquelle le monde extérieur se reflétait involontairement en lui. Cette faculté se conserva par la suite grâce aux mariages consanguins.
(note : les mariages consanguins sont pratiqués dans les sociétés secrètes sataniques, notamment pour engendrer des “Déesses mères” chez les Illuminati puissantes médiums à leur service)
Chez les médiums contemporains, ce pouvoir est intermittent, ce qui explique pourquoi à certains moments ils peuvent “voir” et à d’autres moments ils échouent complètement, sans raison apparente.
Dans le corps éthérique du voyant volontaire correctement développé, les courants tournent dans le sens des aiguilles d’une montre et brillent d’une splendeur éblouissante qui surpasse de beaucoup la brillance du corps éthérique d’une personne ordinaire. Les centres de perception du corps éthérique autour duquel tourbillonnent ces courants, donnent au voyant volontaire le moyen de percevoir les plans supérieurs qu’il peut observer à volonté.
C’est là une des différences fondamentales qui existe entre un médium spirit et un voyant correctement développé. Il est impossible pour la plupart des gens de distinguer l’un de l’autre. Cependant, il existe un critère infaillible : jamais un voyant correctement développé n’exercera cette faculté à des fins d’enrichissement matériel excessif (+ que pour pourvoir à ses besoins vitaux) ou tout autre avantage, pas plus qu’il ne s’en servira pour satisfaire la curiosité, mais uniquement pour aider l’humanité.
A défaut d’un tel désir, il est impossible de faire des progrès dans l’acquisition de la voyance positive.

On comprend facilement quel grand danger résulterait d’un tel pouvoir de voyance volontaire entre les mains d’une personne indigne, lui permettant d’observer et de savoir à volonté, et lire les pensées les plus secrètes. C’est pourquoi l’aspirant à la vue et à la pénétration spirituelles doit avant tout donner la preuve de son désintéressement, mais cela se fabrique pas, cela EST dans sa personnalité de sa vie terrestre, par son altruisme et sa philosophie. L’Initié est tenu par les serments les plus solennels et les plus intimes de ne jamais utiliser ce pouvoir pour son intérêt personnel si peu que ce soit.
Pour retrouver le contact avec les différents plans dimensionnels, il est nécessaire d’établir la connexion de la glande pinéale et du corps pituitaire avec le système nerveux cérébro-spinal et de réveiller le corps pituitaire et la glande pinéale. Cela fait, l’homme aura à nouveau la faculté de perception multidimensionnelle, mais à un degré plus élevé que dans le passé, parce que cette faculté sera reliée au système nerveux volontaire et, par conséquent, sous le contrôle de sa Volonté. Cette faculté de perception intérieure lui ouvrira la voie de la connaissance absolue et infinie, le savoir universel. Il aura à son service un moyen d’acquérir des informations, devant lequel nos technologies les plus avancées en matière de stockage et de recherche sont totalement archaïques
——————————————————————–
L’éveil de ces organes se fait par l’entraînement ésotérique suivant :
L’élan sexuel est la force énergique la plus puissante de l’être humain, la plupart des gens la dépensent pour la gratification des sens, alors qu’elle devrait être légitimement utilisée pour la reproduction donc pas autant dispersée.
Quand l’aspirant à la vie supérieure commence à réprimer ces excès et à consacrer son attention à des pensées et des efforts spirituels, la force sexuelle non utilisée commence à s’élever. Tout en s’accroissant elle traverse le cœur puis l’épine dorsale ou/et le larynx, puis passe directement entre le corps pituitaire et la glande pinéale vers LE point à la racine du nez (siège de l’Ame, 3ieme oeil).
Toutefois ce courant, quelle que soit son importance, doit être développé dans une certaine mesure avant que le véritable entraînement ésotérique ne commence. Ce n’est pas seulement un accompagnement nécessaire, mais une condition préalable à tout travail conscient dans les mondes parallèles. Aussi l’aspirant doit-il mener, pendant un certain temps, une vie morale consacrée à l’élévation spirituelle, avant qu’il ne soit possible de commencer le travail qui lui donnera la connaissance personnelle des royaumes multidimensionnels, et qui lui permettra de devenir, dans le sens le plus vrai, une aide de l’humanité.
(note : Les voeux de chasteté, et autres rapports entre privation de sexualité et religions, ont surement à la base un but de déclic physiologique pour créer un terrain propice à “l’illumination”. Par ailleurs de récentes expériences neurologiques ont prouvé qu’on pouvait créer artificiellement des expériences d’illumination spirituelle en stimulant électriquement ces zones du cerveau, ce qui prouve le processus physiologique naturel)
Quand le candidat a vécu de cette manière pendant un temps suffisant pour établir un courant d’énergie spirituelle et qu’il est digne de recevoir une instruction ésotérique, il reçoit certains exercices destinés à faire vibrer le corps pituitaire. Cette vibration le pousse à heurter et à faire légèrement dévier la ligne de force la plus proche qui à son tour, agit sur la ligne de force la plus proche, et ainsi de suite jusqu’à ce que la force de la vibration soit épuisée.
pont pineal
Quand ces lignes de force ont été suffisamment déviées pour atteindre la glande pinéale, le but recherché est atteint: un pont entre les deux organes a été jeté. C’est un pont entre la 3ieme densité (monde Physique) et les densités supérieures. Dès qu’il est construit l’homme devient clairvoyant et peut diriger son regard là où il veut. Il voit à la fois l’intérieur et l’extérieur des objets solides. L’espace et la solidité, en tant qu’obstacles à son observation, ont cessé d’exister, de même que le temps linéaire
Il n’est pas encore un voyant expérimenté, mais il est voyant à volonté, un voyant volontaire. La faculté qu’il possède diffère de beaucoup de celle du médium spirit.
Lorsque le pont a été construit une fois il est définitif, assurant un accès non modéré aux mondes invisibles, et la connexion pouvant être établie ou interrompue à volonté.
Peu à peu, l’observateur apprend à discipliner la vibration du corps pituitaire de façon à pouvoir entrer en contact avec le plan dimensionnel qu’il désire visiter. Cette faculté étant entièrement soumise à sa volonté il n’a pas besoin d’entrer en transe, ou de faire quoi que ce soit pour élever sa conscience il lui suffit de vouloir voir, et il voit.
Toutefois, ayant obtenu cette faculté, le néophyte doit maintenant apprendre à comprendre ce qu’il voit dans les autres plans. De nombreuses personnes pensent que toute la vérité est immédiatement accessible au voyant, et que quand il peut “voir”, il “sait tout sur tout” en ce qui concerne les mondes supérieurs. C’est là une grande erreur.
Nous savons que nous sommes loin d’avoir une connaissance universelle des choses que nous voyons dans le Monde Physique. Il faut beaucoup d’études et de persévérance pour connaître seulement une partie infinitésimale des objets physiques que nous manipulons chaque jour.
Dans le Monde Physique, les choses sont denses, solides et ne changent pas d’apparence en un clin d’œil. Dans les champs supérieurs, elles se transforment de la manière la plus inopinée. C’est là une source d’erreurs continuelle pour le voyant involontaire négatif et même pour le néophyte qui pénètre dans ce monde sous la conduite d’un instructeur, cependant l’enseignement qu’il reçoit l’amène bientôt au point où il peut percevoir la Vie qui cause le changement de la Forme et la connaître telle qu’elle est, malgré tous les changements possibles et énigmatiques.
(note : Ce qui est une preuve du libre-arbitre de l’humain co-créateur de son “avenir”)
Par conséquent, les voyants doivent d’abord être s’entraîner avant que leurs observations puissent avoir une valeur réelle, et plus ils sont compétents, plus ils sont modestes en parlant de ce qu’ils voient, et plus ils ont d’égards pour les versions des autres, sachant combien il y a à apprendre et le peu qu’un simple investigateur peut en saisir.
Ceci explique aussi les différences dans les rapports qu’on a au sujet des mondes supérieurs, lesquelles sont pour les sceptiques, un argument contre l’existence de ces mondes. Ils soutiennent que la preuve serait que les investigateurs en rapportent nécessairement des descriptions identiques. C’est comme si dans le Monde Physique, vingt personnes étaient appelées à décrire une ville : il y aurait vingt versions différentes ! il en est de même pour les rapports des investigateurs des mondes supérieurs. Chacun les voit à sa manière et les décrit selon son propre point de vue. Le rapport qu’il en fait peut différer de celui des autres, bien que tous soient fidèles du point de vue personnel de chaque observateur.
Il y a aussi une autre et très importante distinction à faire. Le pouvoir qui permet de percevoir les objets d’un monde n’est pas identique à celui qui permet d’y pénétrer et d’y agir. Le voyant volontaire bien qu’il ait reçu quelque instruction et acquis du discernement quant aux informations qu’il ramène des plans supérieurs, se trouve par rapport à ce Monde, dans la même position qu’un prisonnier derrière les barreaux d’une fenêtre sur le monde extérieur : il peut voir, mais il ne peut pas opérer dans ce monde.
C’est pourquoi en temps voulu, de nouveaux exercices lui sont donnés pour acquérir une technique (par exemple, maîtrise du corps astral (véhicule) pour d’agir sur le plan vibratoire, travail des énergies, visualisation créatrice) au moyen de laquelle il peut fonctionner dans les mondes parallèles d’une manière parfaitement consciente et concrète.
La faculté de voyance indique une connexion relâchée entre le corps vital et le corps dense.
Durant les époques de l’histoire de notre Terre, où tous les hommes étaient naturellement clairvoyants, c’était le relâchement de cette connexion qui en était la cause. Depuis lors, le corps vital est devenu beaucoup plus étroitement relié au corps dense chez la majorité, mais cette connexion est relâchée chez tous les sensitifs.
C’est ce qui fait la différence entre un sensitif (ou psychique) et une personne ordinaire qui n’est consciente que des vibration perçues par l’intermédiaire des cinq sens. Tous les êtres humains doivent expérimenter la limitation de conscience qu’entraîne cette connexion étroite.
Il y a deux classes de sensitifs :
– ceux qui ne sont pas encore fermement incorporés dans la matière (telles les peuples de cultures non occidentalisées et ceux qui ont pratiqué l’endogamie)
– ceux qui sont à l’avant-garde de l’évolution. Ces derniers émergent du point le plus bas de la matérialité et se divisent aussi en deux groupes : volontaire et involontaire.
¤ Quand la connexion entre le corps vital et le corps dense est quelque peu lâche, l’individu sera sensible aux vibrations spirituelles et s’il est positif, pourra par sa propre volonté développer ses facultés spirituelles, vivre une vie spirituelle et à un moment recevoir l’enseignement nécessaire pour devenir un voyant développé, maître de sa faculté.
Si une personne a ce léger relâchement entre le corps vital et le corps dense, mais est d’une nature négative, elle est sujette à devenir la proie d’entités à la recherche d’un médium.

¤ Quand le lien entre le corps vital et le corps dense est très relâché, de sorte que le corps vital puisse se retirer, et si le sujet est de nature positive, il peut devenir un Aide Invisible (un Etre de Lumière) capable de séparer à volonté les deux éthers supérieurs de son corps physique et de les employer comme véhicule de perception sensorielle et de mémoire. En voyage astral, il peut alors fonctionner consciemment dans les plans supérieurs et en rapporter le souvenir de ce qu’il y aura fait, de sorte que lorsqu’il quitte le corps dense, la nuit, il participe en pleine conscience à la vie dans les Mondes Invisibles, tout comme après notre réveil au matin, nous vaquons à nos activités de ce monde.
Lorsqu’une personne a ce relâchement entre le corps vital et le corps dense et qu’elle est de nature négative, les entités liées à la terre et qui cherchent à s’y manifester peuvent soutirer son corps vital par la rate, et utiliser temporairement son éther pour matérialiser des formes, puis rendre cet éther au médium lorsque la séance est terminée.
L’entité peut contrôler le médium au point qu’il ne puisse plus avoir avoir de choix dans quoi que ce soit, et ne vive qu’en fonction des souhaits de l’entité. Ce contrôle peut continuer même après sa mort et entraîner une régression dans l’évolution de l’individu concerné (du moins chez les peuples du monde occidental). Il est alors extrêmement difficile de s’y soustraire.

C’est pourquoi on entend dire qu’il peut être très néfaste de faire de la voyance
En plus de ces différents types de voyance, tous les enfants sont clairvoyants, clair-audiant, au moins pendant les premières années de leur vie. Le temps durant lequel ils conservent cette faculté dépend de leur avancement spirituel et aussi de leur milieu, car leur faculté peut être perturbée par l’attitude des adultes trop souvent moqueuse envers leur “imagination”, ils apprennent alors rapidement à garder ces choses pour eux, puis inhiber ce “défaut”.
tarot
¤¤ Les supports de divination sont des raccourcis qui en premier lieu permettent au sur Moi (subconscient) du consultant de s’exprimer (lorsqu’il tire une carte, ou lance des cori par exemple) et qui permettent au voyant de se canaliser plus directement sur une source d’information, en dépensant moins d’énergie que par la voyance directe (qui pompe beaucoup d’énergie vitale et est très fatiguante) Après l’interprétation de la carte s’en suivront des flashs, sensations, émotions, etc ces informations venant des plans supérieurs.
Je tiens à préciser que contrairement à ce que clament avec arrogance la plupart des médiums spirit, qui déduisent que si ils accèdent à des informations du “futur”, c’est qu’il est déjà déterminé par un Destin écrit à l’avance, donc que le libre arbitre n’existe pas ! C’est faux ! c’est une pensée réductrice, avec une réflexion de 3ieme densité ou on ne comprend que le temps linéaire. temps
Ces plans dimensionnels sont comme une machine à voyager dans le temps ou le temps n’existe plus, on y voit tous les événements ce qui n’enlève en rien le fait qu’ils sont la résultante des décisions et du libre arbitre de chacun… que l’âme choisi la mission de son incarnation terrestre, et que le Karma est la somme des résultantes de tous les choix décisionnels des incarnations précédentes, donc encore et toujours du libre arbitre !


REF.:

Aucun commentaire: